Outils : un logiciel gratuit d’aide à la gestion des marchés publics

Commande publique

« EPM », c’est le nom du logiciel open source
mis à la disposition des collectivités par la ville de Paris.

La création de ce logiciel a mobilisé pendant deux ans 200 personnes pour un budget de 1,5 million d’euros. Avec lui, la ville de Paris propose aux collectivités de bénéficier de l’investissement technologique réalisé.

Cet outil Web propose : la rédaction assistée des pièces ; l’élaboration de l’avis d’attribution et l’édition de la fiche de recensement à destination du comptable public ; la planification et le suivi des étapes de la passation de marché ; la gestion des instances (commission d’appel d’offres, jurys, commission Sapin, etc.) avec la prise en charge des tâches matérielles, l’élaboration des ordres du jour ; des supports dont une base documentaire et un référentiel juridique. Le logiciel propose également un module fournissant des statistiques, des indicateurs de suivi d’activités et de performance.

Une plateforme de dématérialisation est également disponible. Il suffit de télécharger l’application et de lire les guides utilisateurs et les éléments de présentation pour l’utiliser. Afin de faciliter la maintenance et partager les expériences, la ville invite également les collectivités à rejoindre le club des utilisateurs.

L'analyse des spécialistes

  • Qu'en est-il du choix des noms des collectivités territoriales ? Administration

    Retour sur la problématique du choix des noms des collectivités territoriales

    27/02/17
    Par une décision Association citoyenne « Pour l’Occitanie Pays Catalan » et autres (req. n° 403928), le Conseil d’État a examiné la question délicate – tant elle peut toucher la sensibilité locale – du choix des noms des collectivités territoriales, à travers une affaire se rapportant au nom « Occitanie » retenu par le décret n° 2016-1264 du 28 septembre 2016 pour la région issue du regroupement des régions Languedoc-Roussillon et Midi-Pyrénées ; regroupement décidé par la loi n° 2015-29 du 16 janvier 2015 relative à la délimitation des régions, aux élections régionales et départementales et modifiant le calendrier électoral.
  • La SOCLE ou le pilier de la politique de gestion des eaux Développement durable

    La SOCLE ou le pilier de la politique de gestion des eaux

    21/02/17
    Au 1er janvier 2018, la compétence de la Gemapi sera transférée aux EPCI à fiscalité propre. L’arrêté du 20 janvier 2016, complété par la note ministérielle du 7 novembre 2016, crée la SOCLE (stratégie d'organisation des compétences locales de l'eau), inscrite dans le SDAGE, à mettre en œuvre au plus tard le 31 décembre 2017. Lucien Deleye revient pour Weka sur les responsabilités des collectivités locales et des intercommunalités en matière de politique publique de l'eau.
  • L'application du principe non bis in idem en matière de sanctions Droits et obligations

    L’application du principe non bis in idem en matière de sanctions

    13/02/17
    Par une décision Autorité de contrôle des nuisances aéroportuaires (ACNUSA) c/ Société Darta du 30 décembre 2016 (req. n° 395681), le Conseil d’État a précisé la portée du principe non bis in idem dans le cadre d’une contestation portant sur des sanctions administratives infligées par l’Autorité de contrôle des nuisances aéroportuaires à une société de transport aérien.
  • Tous les articles juridiques