Sélection des candidatures et Commission d'appel d'offres (CAO)

Appel d'offres

Christian Estrosi, ministre chargé de l’industrie, a précisé dans une réponse parlementaire les cas dans lesquels la Commission d’appel d’offres (CAO) peut intervenir.

Dans le cadre d’une procédure négociée dans une collectivité locale, c’est à « l’exécutif local de désigner la personne compétente pour établir la liste des candidats invités à négocier (…) Il en va ainsi des marchés passés par les pouvoirs adjudicateurs comme de ceux qui sont passés par les entités adjudicatrices », répond-il. Une désignation qui sera conforme aux règles fixées par le Code général des collectivités territoriales (CGCT).

Dans le cadre d’une procédure d’appel d’offres restreint, c’est la Commission d’appel d’offres (CAO) qui établit la liste des candidats comme l’explique l’article 61 du Code des marchés publics (CMP). « Dans la mesure où l’article 142 du Code des marchés publics rend ces dispositions applicables aux marchés passés par les entités adjudicatrices, la commission d’appel d’offres est donc compétente pour arrêter la liste des candidats invités à présenter une offre dans le cadre d’une procédure d’appel d’offres restreint », termine le ministre.

Valérie Siddahchetty

Texte de référence :

  • Question orale sans débat n° 0772S de la sénateur UMP Marie-Thérèse Bruguière (Hérault) du 21 janvier 2010. Réponse publiée au JO Sénat le 17 février 2010.

Source Internet :

L'analyse des spécialistes

  • Modernisation des règles de gestion des biens immobiliers du domaine public Urbanisme

    Modernisation des règles de gestion des biens immobiliers du domaine public

    12/12/17
    La gestion du patrimoine immobilier des collectivités publiques est un sujet aussi complexe que sensible. Retours sur les principaux points établis par l'ordonnance n° 2017-562 du 19 avril 2017.
  • Domaine public, occupation et mise concurrence : retours sur les apports de l’ordonnance du 19 avril 2017 Concurrence

    Domaine public, occupation et mise concurrence : retours sur les apports de l’ordonnance du 19 avril 2017

    06/12/17
    Depuis le 1er juillet 2017, les gestionnaires du domaine public sont obligés de mettre en œuvre des procédures transparentes et non discriminatoires avant d’autoriser une personne à occuper le domaine public.
  • Droit de la fonction publique et harcèlement moral: du bon usage du référé-libertés fondamentales Droits et obligations

    Droit de la fonction publique : harcèlement moral et bon usage du référé-libertés fondamentales

    15/11/17
    Le droit de ne pas être soumis à un harcèlement moral constitue, pour un agent public, une liberté fondamentale invocable dans le cadre du référé-liberté.
  • Tous les articles juridiques