Avis d’appel public à la concurrence (AAPC) : la publication au BOAMP reste payante

Concurrence

À partir de certains seuils de prix concernant leurs achats, les collectivités territoriales sont tenues de publier un AAPC au Bulletin officiel des annonces des marchés publics (BOAMP),
ou « dans un autre journal habilité à recevoir des annonces légales
» (article 40 du CMP).

Ainsi, le sénateur Hervé Maurey (Eure, Nouveau Centre), dans une question écrite adressée au Premier ministre, estime qu’il est anormal que cette publication « dépendant des services de l’État
» soit payante, étant donné qu’elle « est rendue obligatoire par l’État
».
Il ajoute à cela l’argument que les publications d’avis de marché au Journal officiel de l’Union européenne (JOUE)
sont gratuites. Sa question porte donc sur l’opportunité de faire du BOAMP
un « véritable service public en garantissant la gratuité des publications découlant d’obligations législatives imposées aux collectivités territoriales
».

En réponse, le ministère de l’Économie estime que « la gratuité des annonces légales conduirait à remettre en cause le modèle économique de la direction de l’information légale et administrative (Dila), qui relève du budget annexe de l’État
».
Le ministère souligne l’importance de cette direction en insistant sur le fait qu’elle « contribue à la transparence de la vie publique, économique et financière
».
Il explique aussi que la publicité au JOUE
est tout de même financée par l’imposition. Mais il indique également qu’une réflexion ayant pour objectif de mieux répondre aux attentes des acheteurs est engagée.

QE n° 13208, réponse au
JO Sénat du 15 juillet 2010.

L'analyse des spécialistes

  • Administration

    La mise en place du répertoire électoral unique au 1er janvier 2019

    21/12/18
    La loi n° 2016-1048 du 1er août 2016 rénovant les modalités d'inscription sur les listes électorales a réformé les conditions d'inscription sur les listes électorales et la procédure de traitement des demandes d'inscription, en en facilitant les modalités et en créant le répertoire électoral unique1. Retour et explications sur ce dispositif.
  • Les arrêtés de péril, question de droit et questions sociales Urbanisme

    Les arrêtés de péril, question de droit et questions sociales

    11/12/18
    L'effondrement récent de deux immeubles d'habitation au centre-ville de Marseille réinterroge les acteurs publics et la population sur les pouvoirs de police du maire en matière d'habitat dégradé. En effet, quel que soit le propriétaire du bâtiment, dès lors qu'il constitue une menace pour la sécurité publique, il ne peut pas échapper au contrôle et à l'intervention de la sphère publique.
  • La reconnaissance des signes diacritiques dans les documents de l'état civil Administration

    La reconnaissance des signes diacritiques dans les documents de l’état civil

    29/10/18
    Intimement lié à la linguistique et obéissant aux règles grammaticales propres à chaque langue, l'usage du signe diacritique est devenu, entre les défenseurs du français et les tenants des langues régionales*, un sujet polémique qui a des implications jusque dans  l'établissement des actes de l'état civil.
  • Tous les articles juridiques