Avis d’appel public à la concurrence (AAPC) : la publication au BOAMP reste payante

Concurrence

À partir de certains seuils de prix concernant leurs achats, les collectivités territoriales sont tenues de publier un AAPC au Bulletin officiel des annonces des marchés publics (BOAMP),
ou « dans un autre journal habilité à recevoir des annonces légales
» (article 40 du CMP).

Ainsi, le sénateur Hervé Maurey (Eure, Nouveau Centre), dans une question écrite adressée au Premier ministre, estime qu’il est anormal que cette publication « dépendant des services de l’État
» soit payante, étant donné qu’elle « est rendue obligatoire par l’État
».
Il ajoute à cela l’argument que les publications d’avis de marché au Journal officiel de l’Union européenne (JOUE)
sont gratuites. Sa question porte donc sur l’opportunité de faire du BOAMP
un « véritable service public en garantissant la gratuité des publications découlant d’obligations législatives imposées aux collectivités territoriales
».

En réponse, le ministère de l’Économie estime que « la gratuité des annonces légales conduirait à remettre en cause le modèle économique de la direction de l’information légale et administrative (Dila), qui relève du budget annexe de l’État
».
Le ministère souligne l’importance de cette direction en insistant sur le fait qu’elle « contribue à la transparence de la vie publique, économique et financière
».
Il explique aussi que la publicité au JOUE
est tout de même financée par l’imposition. Mais il indique également qu’une réflexion ayant pour objectif de mieux répondre aux attentes des acheteurs est engagée.

QE n° 13208, réponse au
JO Sénat du 15 juillet 2010.

L'analyse des spécialistes

  • Rapport de la Cour des comptes européenne sur les PPP : un constat qui ne doit pas décourager l’initiative publique des grands projets Partenariat public-privé

    Rapport de la Cour des comptes européenne sur les PPP : un constat qui ne doit pas décourager l’initiative publique des grands projets

    31/05/18
    Les Cours des comptes européenne et française partagent un constat similaire et émettent des alertes de bon sens. Mais ces alertes doivent s’appliquer selon notre point de vue à tous types de projets du secteur public, et pas qu’aux PPP. Quant à ces derniers, ils pourraient continuer à procurer des effets vertueux au secteur public, à condition d’y avoir recours pour des bonnes raisons et d’une manière adéquate.
  • Appel à projets, commande publique ou subvention, comment les distinguer ? Commande publique

    Appel à projets, commande publique ou subvention, comment les distinguer ?

    10/04/18
    La distinction entre les subventions et la commande publique est plus claire qu'auparavant en raison des définitions données par les textes. Toutefois, des incertitudes subsistent, qui sont en particulier liées au développement de procédures intermédiaires sous la forme notamment d'appels à projets.
  • Collectivités publiques et protection des données à caractère personnel : l'impact du RGPD Administration

    Collectivités publiques et protection des données à caractère personnel : l’impact du RGPD

    04/04/18
    La réglementation relative à la protection des données personnelles va vivre une petite révolution le 25 mai 2018. À compter de cette date, le règlement général sur la protection des données, dit RGPD (UE 2016/679 du 27 avril 2016), entrera en vigueur dans tous les pays de l'Union européenne. Ombeline Soulier Dugénie et Emmanuelle Behr, Avocates Associées du Cabinet Redlink, reviennent sur les grandes lignes directrices de ce nouveau cadre normatif.
  • Tous les articles juridiques