Les agents de la fonction publique de l’État en position de mobilité fin 2018

Fonction publique

En 2018, le nombre de fonctionnaires civils n’exerçant pas leur activité dans leur administration ou leur corps d’origine a légèrement progressé.

Un peu plus de 110 000 fonctionnaires de la fonction publique de l’État (FPE) étaient en position de mobilité statutaire au 31 décembre 2018, selon une récente étude publiée par le ministère de l’Action et des Comptes publics*. Cette année-là, la part des fonctionnaires civils gérés par un ministère qui n’exerçaient pas leur activité dans leur administration ou corps d’origine a légèrement progressé : 7,4 % contre 7,2 % en 2017. Les positions de mobilité statutaire prises en compte dans cette publication sont les détachements, les disponibilités et les positions hors cadres.

La position de mobilité la plus fréquente est le détachement. Celle-ci représentait 40,2 % des fonctionnaires civils en mobilité en 2018. Néanmoins, cette part diminue depuis plusieurs années : en 2015, elle constituait 42,1 % des mobilités. Elle concernait, en 2018, 44 400 agents, dont près d’un quart (22 %) travaillait à l’étranger, essentiellement sur des postes du réseau d’enseignement français à l’étranger.

La disponibilité est la deuxième position de mobilité la plus fréquente parmi les fonctionnaires (35,3 %). Celle-ci progresse depuis 2015, où elle ne représentait que 33,2 % des fonctionnaires en mobilité, avec 36 700 agents en disponibilité contre 39 000 en 2018. Les deux principaux motifs – pour convenance personnelle et de droit – représentent à eux deux 94 % des disponibilités. La part des disponibilités pour convenance personnelle recule cependant depuis plusieurs années (48 % en 2018 contre 53 % en 2015) au profit des disponibilités de droit (46 % en 2018 contre 41 % en 2015). Les autres motifs de disponibilité – d’office (2,6 %), pour faire des études et de la recherche (2,5 %) ou pour créer une entreprise (1,2 %) – demeurent rares.

Un peu plus de la moitié (56 000) des fonctionnaires en mobilité relèvent du ministère de l’Éducation nationale et de la Jeunesse et du ministère de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation. Toutefois, en pourcentage de leur effectif global, ce sont le ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation et le ministère de la Transition écologique et solidaire qui présentent, de loin, la part la plus élevée de leurs fonctionnaires en position de mobilité : respectivement 32,6 % (10 000 fonctionnaires) et 27,8 % (près de 16 000 fonctionnaires).

* Source : Les agents de la fonction publique de l’État en position de mobilité au 31 décembre 2018, Stats Rapides, décembre 2019

 

REJOIGNEZ LE RÉSEAU DE L’EMPLOI PUBLIC

Accélérez votre carrière et favorisez votre mobilité avec weka.jobs !
En un clic retrouvez les offres d’emploi qui vous correspondent proposées par les établissements publics de votre région et, grâce à un réseau de + de 120 000 professionnels, rentrez directement en contact avec vos futurs collègues.

Découvrir le réseau

Posté le par

Recommander cet article