Agent non titulaire

Fonction publique

Un agent recruté par une commune pour exercer des fonctions d’animation et de surveillance des temps périscolaires pour l’année scolaire doit être considéré comme un agent non titulaire de droit public au sens des dispositions du décret du 15 février 1988.

Le juge administratif estime qu’un agent recruté en qualité de vacataire dans le cadre de l’animation des temps périscolaires doit être considéré comme un agent non titulaire de la fonction publique territoriale au sens du décret du 15 février 1988.

La circonstance que l’intéressé ait été rémunéré à la vacation multipliée par un taux horaire, que son nombre d’heures travaillées ait été variable d’un mois sur l’autre et que son engagement ait été limité aux temps périscolaires pendant la durée stricte de l’année scolaire, à l’exclusion des vacances scolaires, ne fait pas obstacle à l’application des dispositions de ce décret.

 

Texte de référence : Tribunal administratif de Châlons-en-Champagne, requête n° 1300290, 13 août 2014

L'analyse des spécialistes

  • Les régions en première ligne de la lutte contre l’artificialisation des sols Urbanisme

    Les régions en première ligne de la lutte contre l’artificialisation des sols

    28/10/21
    La loi du 22 août 2021 portant lutte contre le dérèglement climatique et le renforcement de la résilience face à ses effets (« loi Climat ») fixe un objectif de zéro artificialisation nette des sols à l'horizon 2050, entendue comme « le solde de l'artificialisation et de la renaturation des sols constatées sur un périmètre et une période donnés ».
  • Quelle expérimentation par les collectivités locales du recours au financement participatif obligataire ? Finances locales

    Quelle expérimentation par les collectivités locales du recours au financement participatif obligataire ?

    20/10/21
    Pendant une période de trois années, les collectivités territoriales pourront recourir à des obligations pour tous leurs projets de financement participatif.
  • Vers une modification du financement de la rupture conventionnelle dans la fonction publique territoriale ? Fonction publique

    Vers une modification du financement de la rupture conventionnelle dans la fonction publique territoriale ?

    12/10/21
    Les collectivités territoriales doivent non seulement supporter à la fois le coût de l'indemnité spécifique de rupture conventionnelle, mais aussi celui de l'indemnisation chômage de l'agent. Or, malgré les difficultés de recourir à la rupture conventionnelle, à ce jour, le Gouvernement n'envisage pas de modifier les modalités de financement de la rupture conventionnelle.
  • Tous les articles juridiques