Agent non titulaire

Fonction publique

Un agent recruté par une commune pour exercer des fonctions d’animation et de surveillance des temps périscolaires pour l’année scolaire doit être considéré comme un agent non titulaire de droit public au sens des dispositions du décret du 15 février 1988.

Le juge administratif estime qu’un agent recruté en qualité de vacataire dans le cadre de l’animation des temps périscolaires doit être considéré comme un agent non titulaire de la fonction publique territoriale au sens du décret du 15 février 1988.

La circonstance que l’intéressé ait été rémunéré à la vacation multipliée par un taux horaire, que son nombre d’heures travaillées ait été variable d’un mois sur l’autre et que son engagement ait été limité aux temps périscolaires pendant la durée stricte de l’année scolaire, à l’exclusion des vacances scolaires, ne fait pas obstacle à l’application des dispositions de ce décret.

 

Texte de référence : Tribunal administratif de Châlons-en-Champagne, requête n° 1300290, 13 août 2014

L'analyse des spécialistes

  • Modernisation des règles de gestion des biens immobiliers du domaine public Urbanisme

    Modernisation des règles de gestion des biens immobiliers du domaine public

    12/12/17
    La gestion du patrimoine immobilier des collectivités publiques est un sujet aussi complexe que sensible. Retours sur les principaux points établis par l'ordonnance n° 2017-562 du 19 avril 2017.
  • Domaine public, occupation et mise concurrence : retours sur les apports de l’ordonnance du 19 avril 2017 Concurrence

    Domaine public, occupation et mise concurrence : retours sur les apports de l’ordonnance du 19 avril 2017

    06/12/17
    Depuis le 1er juillet 2017, les gestionnaires du domaine public sont obligés de mettre en œuvre des procédures transparentes et non discriminatoires avant d’autoriser une personne à occuper le domaine public.
  • Droit de la fonction publique et harcèlement moral: du bon usage du référé-libertés fondamentales Droits et obligations

    Droit de la fonction publique : harcèlement moral et bon usage du référé-libertés fondamentales

    15/11/17
    Le droit de ne pas être soumis à un harcèlement moral constitue, pour un agent public, une liberté fondamentale invocable dans le cadre du référé-liberté.
  • Tous les articles juridiques