Quels changements durables pour les managers publics ?

Management
Vice-présidente de l’Association des DRH des Grandes Collectivités Territoriales, DGA au Conseil Départemental du Nord

À voir ou revoir ! Pour ce deuxième extrait de web-conférence organisée par WEKA, nous vous proposons le passage suivant dans lequel des pratiques du leadership des managers publics acquises pendant la crise et à conserver, sont présentées.

Parmi les premiers enseignements utiles pour l’après, que nous pouvons tirer de la crise, figure celui de la nécessaire transformation des organisations et du management public.

Sur ce dernier point, Aude Fournier, Vice-présidente de l’Association des DRH des Grandes Collectivités Territoriales et DGA au Conseil départemental du Nord, présente en quelque sorte un premier RETEX sur le rôle et la posture du manager public dans les organisations locales.

Il faut conserver voire amplifier les bonnes habitudes prises par les managers pendant la crise pour renforcer leur leadership. Les organisations publiques vont connaître des transformations inéluctables du fait des fortes attentes sociétales ainsi que des futures crises à anticiper et à gérer. La place centrale du manager public est donc renforcée.

La crise sanitaire actuelle, polymorphe et d’une durée exceptionnelle, est par excellence un épisode VICA. C’est un événement :

  • Volatile : la vie normale s’est arrêtée d’un coup ;
  • Incertain : on ne connaît pas la fin ;
  • Complexe : on apprend chaque jour des nouveautés sur le virus et ses conséquences ;
  • Ambigu : car on doit gérer des injonctions paradoxales constamment (préserver notre santé vs préserver notre économie, etc.).

La crise sanitaire est donc une source de grand risque psycho-social pour les agents et de forte charge mentale pour les managers. La gestion de ce risque est sans nul doute un pilier tant de la gestion de la crise dans la durée que de l’après crise. Elle est aussi un moyen de prévenir les futures crises et d’ouvrir un fonctionnement nouveau des organisations publiques. 

Les managers doivent intervenir rapidement. Ils doivent donner le sens, la vision, la reconnaissance (carburant essentiel pour les agents) et garder le lien.

Garder le lien est fondamental surtout dans le contexte de la crise actuelle avec le confinement et la reprise graduelle d’activité pour les agents. Le manager doit maintenir le lien et la convivialité. Pour ce faire, les managers ont dû intensifier leurs pratiques en augmentant les briefs et contacts avec les collègues. La crise a également permis de développer de nouveaux outils et de nouvelles méthodes.

Dans cet extrait, Aude Fournier explique plus spécifiquement les caractéristiques nouvelles du leadership manager public qui en résultent :

  • La bienveillance, avec le management des 3E : Écoute des émotions, Empathie, Encapacitation ;
  • Le changement de posture, autour de la confiance et du lâcher prise (vs vouloir contrôler) et de la co-construction ;
  • L’importance des rituels ;
  • La communication renforcée ;
  • Le digital, à utiliser à bon escient ;
  • Le développement du mode projet qui renforce la créativité, l’innovation et révèle des potentiels chez les agents.

Séverine Bellina et Hugues Perinel, Réseau service public

Posté le par

Recommander cet article