Le plan de relance autoroutier notifié à la Commission européenne, début possible des travaux à l'été

Marchés spécifiques

Le plan de relance autoroutier, qui prévoit que les sociétés concessionnaires engagent des travaux en échange d’un allongement de la durée de leurs concessions, est notifié vendredi par la France à la Commission européenne, et les travaux pourraient être engagés à l’été.

Le secrétaire d’État aux Transports Frédéric Cuvillier a rencontré vendredi à Bruxelles le commissaire européen à la Concurrence Joaquin Almunia afin de lui présenter ce plan, annonce dans un communiqué de presse le secrétariat d’État. Ce plan, en discussion entre l’État et les sociétés concessionnaires d’autoroutes depuis plus de deux ans, prévoit une vingtaine d’opérations : travaux de sécurisation, parkings relais pour les routiers, parkings d’autopartage, lien entre autoroutes et réseau secondaire…

Le but est, précise le communiqué, d' »adapter les infrastructures aux évolutions du trafic et donc à le fluidifier, à améliorer la sécurité des usagers ou encore à réaliser des travaux de mise aux normes environnementales ». Le montant total est de 3,6 milliards d’euros, à la charge exclusive des concessionnaires autoroutiers. Ce plan doit donner un « coup de fouet au secteur du BTP, qui est en berne », et devrait permettre la création de 15 000 emplois, a indiqué Frédéric Cuvillier à l’AFP.

Plus de la moitié des travaux seront réalisés par des PME et PMI non liées aux groupes autoroutiers. « Garantir l’accès à la commande pour les PME, et il y en a beaucoup dans le secteur des travaux publics, c’est la garantie de créer vraiment de l’emploi, et du dynamisme régional », a ajouté le secrétaire d’État. En échange, les concessions sont prolongées de trois ans en moyenne, et Frédéric Cuvillier s’est engagé à ne plus demander de prolongation jusqu’à la fin des concessions, prévue entre 2027 et 2032.

Copyright © AFP : « Tous droits de reproduction et de représentation réservés ». © Agence France-Presse 2014

L'analyse des spécialistes

  • Quelles sont les règles régissant les modalités d'affichage publicitaire sur les monuments historiques ? Urbanisme

    Quelles sont les règles régissant les modalités d’affichage publicitaire sur les monuments historiques ?

    05/09/18
    Les Journées du patrimoine, les 15 et 16 septembre prochains seront l'occasion de découvrir des monuments historiques méconnus ou habituellement fermés au public. Certains d'entre eux, en cours de restauration, ne seront pas ouverts au public, dissimulés derrière des échafaudages, voire de grandes bâches publicitaires qui ne font pas toujours l'unanimité. Il faut savoir que l'affichage publicitaire sur un monument historique est très encadré juridiquement ce qui n'empêche pas un recours accru à son utilisation révélant parfois certains abus.
  • Le régime des CCAS : qu'en est-il de l'extension des possibilités de délégation dans les CCAS ? Administration

    Le régime des CCAS : qu’en est-il de l’extension des possibilités de délégation dans les CCAS ?

    29/08/18
    Le centre communal d'action sociale, créé dans toute commune de 1 500 habitants ou plus, a pour mission d'animer une action générale de prévention et de développement social dans la commune, en liaison étroite avec les institutions publiques et privées, et de participer à l'instruction des demandes d'aide sociale.
  • Acheteur public

    Le nouveau RGPD et ses incidences sur les marchés et plus précisément sur les acheteurs publics

    09/07/18
    Le règlement général sur la protection des données (RGPD - n° 2016/679), ou « RGPD », est entré en application le 25 mai 2018 dans l'ensemble de l'Union européenne.
  • Tous les articles juridiques