Contrats de partenariat : une offre finale ajustable

Partenariat public-privé

Saisi par plus de soixante sénateurs sur la question, le Conseil constitutionnel a, par une décision du 12 février 2009, validé la remise d’offres finales non définitivement bouclées financièrement pour les contrats de partenariat.

Le Conseil constitutionnel estime que cette disposition, prévue par l’article 13 de la loi pour l’accélération des programmes de construction et d’investissement publics et privés du 17 février (JO
du 18 février) (voir HA
n° 4) « ne porte atteinte ni au principe d’égalité devant la commande publique qui résulte de l’article 6 de la Déclaration de 1789, ni à l’exigence de bon emploi des deniers publics qui découle de ses articles 14 et 15
».

À deux conditions. L’offre, une fois ajustée financièrement, doit encore être l’offre économiquement la plus avantageuse. Cet ajustement ne peut porter que sur la composante financière du coût global, à l’exclusion de tout autre élément. En d’autres termes, la variation des modalités de financement ne saurait bouleverser l’économie de l’offre de partenariat. Avec cette disposition, le législateur a souhaité prendre temporairement en compte l’instabilité des marchés financiers.

Référence : Décision du Conseil Constitutionnel n° 2009-575 DC du 12 février 2009.

L'analyse des spécialistes

  • Appel à projets, commande publique ou subvention, comment les distinguer ? Commande publique

    Appel à projets, commande publique ou subvention, comment les distinguer ?

    10/04/18
    La distinction entre les subventions et la commande publique est plus claire qu'auparavant en raison des définitions données par les textes. Toutefois, des incertitudes subsistent, qui sont en particulier liées au développement de procédures intermédiaires sous la forme notamment d'appels à projets.
  • Collectivités publiques et protection des données à caractère personnel : l'impact du RGPD Administration

    Collectivités publiques et protection des données à caractère personnel : l’impact du RGPD

    04/04/18
    La réglementation relative à la protection des données personnelles va vivre une petite révolution le 25 mai 2018. À compter de cette date, le règlement général sur la protection des données, dit RGPD (UE 2016/679 du 27 avril 2016), entrera en vigueur dans tous les pays de l'Union européenne. Ombeline Soulier Dugénie et Emmanuelle Behr, Avocates Associées du Cabinet Redlink, reviennent sur les grandes lignes directrices de ce nouveau cadre normatif.
  • La mise en œuvre d'un intéressement collectif comme rémunération dans fonction publique est-elle vraiment possible ? Rémunération

    La mise en œuvre d’un intéressement collectif comme rémunération dans la fonction publique est-elle vraiment possible ?

    03/04/18
    « On va essayer de travailler à une nouvelle rémunération des agents publics fondée sur le mérite ». Telle est l’une des déclarations faites par Gérald Darmanin, ministre de l’Action et des Comptes Publics sur les antennes de BFMTV - RMC le 19 février dernier. Si elle est dans l'air du temps, la question d'une rémunération « au mérite » des agents publics n’est pas nouvelle. Par le passé déjà, plusieurs gouvernements ont relancé cette idée d'introduire davantage de « mérite » dans la rémunération des fonctionnaires.
  • Tous les articles juridiques