Quel partage de responsabilité en cas de réalisation d'étude sans contrat ?

Passation des marchés

Un professionnel averti du fait de sa qualité d’architecte fait preuve d’imprudence en établissant un avant-projet sommaire alors qu’aucun devis, ni aucun contrat, n’a été signé avec l’acheteur public.

En l’espèce, l’architecte a pris seul l’initiative d’établir un dossier de programmation et une étude d’avant-projet sommaire. La commune ne s’est cependant pas opposée à la poursuite de la démarche de l’intéressé et l’a même encouragée en lui demandant des précisions de nature budgétaire. Par suite, la commune a commis une faute de nature à engager sa responsabilité extracontractuelle.

 

Texte de référence : CAA de Douai, 2chambre, 21 septembre 2021, n° 19DA00128, Inédit au recueil Lebon

L'analyse des spécialistes

  • Les régions en première ligne de la lutte contre l’artificialisation des sols Urbanisme

    Les régions en première ligne de la lutte contre l’artificialisation des sols

    28/10/21
    La loi du 22 août 2021 portant lutte contre le dérèglement climatique et le renforcement de la résilience face à ses effets (« loi Climat ») fixe un objectif de zéro artificialisation nette des sols à l'horizon 2050, entendue comme « le solde de l'artificialisation et de la renaturation des sols constatées sur un périmètre et une période donnés ».
  • Quelle expérimentation par les collectivités locales du recours au financement participatif obligataire ? Finances locales

    Quelle expérimentation par les collectivités locales du recours au financement participatif obligataire ?

    20/10/21
    Pendant une période de trois années, les collectivités territoriales pourront recourir à des obligations pour tous leurs projets de financement participatif.
  • Vers une modification du financement de la rupture conventionnelle dans la fonction publique territoriale ? Fonction publique

    Vers une modification du financement de la rupture conventionnelle dans la fonction publique territoriale ?

    12/10/21
    Les collectivités territoriales doivent non seulement supporter à la fois le coût de l'indemnité spécifique de rupture conventionnelle, mais aussi celui de l'indemnisation chômage de l'agent. Or, malgré les difficultés de recourir à la rupture conventionnelle, à ce jour, le Gouvernement n'envisage pas de modifier les modalités de financement de la rupture conventionnelle.
  • Tous les articles juridiques