Règlement amiable des litiges : privilégier la conciliation

Procédures

Courant avril, le Minefe a mis en ligne sur son site internet une nouvelle partie consacrée aux comités consultatifs de règlement amiable des différends ou litiges relatifs aux marchés publics (CCRA).

Saisis des conflits apparus lors de l’exécution d’un marché public, ces comités « recherchent les éléments de fait et de droit, en vue d’une solution amiable et équitable (Code des marchés publics, article 127)
», rappelle le ministère. Ils émettent des avis que l’administration est libre de suivre ou non.

Au nombre de huit (dont un national pour les services de l’État ou à compétence nationale), ils peuvent être saisis par le titulaire du marché après le « rejet express ou tacite d’une première réclamation par le pouvoir adjudicateur
», ou par l’acheteur public « soit de sa propre initiative, soit à la demande du titulaire du marché
».

Une fois l’avis du comité consultatif rendu, l’administration a trois mois pour signifier au titulaire son acceptation ou son rejet (son silence vaut rejet de l’avis). Si les parties décident de concilier, elles peuvent conclure une transaction ou signer un avenant. En cas de désaccord, il reste le recours au juge administratif. À l’issue des trois mois ou après la décision de l’administration, les délais de prescription recommencent à courir.

L'analyse des spécialistes

  • Les agents publics hospitaliers devront-ils se vacciner contre la Covid-19 ? Fonction publique hospitalière

    Les agents publics hospitaliers devront-ils se vacciner contre la Covid-19 ?

    21/07/21
    Le projet de loi n° 4386 relatif à la gestion de la crise sanitaire ne prévoit pas la vaccination obligatoire pour l'ensemble des agents publics.
  • Quel avenir pour le projet de décret sur les emplois d’expert de haut niveau dans la fonction publique territoriale ? Statut

    Quel avenir pour le projet de décret sur les emplois d’expert de haut niveau dans la fonction publique territoriale ?

    13/07/21
    Le Conseil supérieur de la fonction publique territoriale (CSFPT) a rendu le 30 juin 2021 un avis défavorable au projet de décret fixant les dispositions relatives aux emplois d'expert de haut niveau et de directeur de projet pouvant être créés dans les collectivités territoriales et leurs établissements publics.
  • Que dit la loi pour la sécurité globale préservant les libertés sur l’activité de sécurité privé des anciens gendarmes et policiers ? Sécurité

    Que dit la loi pour la sécurité globale préservant les libertés sur l’activité de sécurité privé des anciens gendarmes et policiers ?

    07/07/21
    L'article 31 de la loi pour la sécurité globale préservant les libertés autorise la possibilité pour les policiers nationaux de cumuler, de façon dérogatoire, leur retraite avec un salaire tiré d'une activité de sécurité privée.
  • Tous les articles juridiques