Attribution de l'indemnité d'administration et de technicité

Rémunération

La réponse ministérielle n° 09719 du 22 août 2019 est relative à l’attribution de l’indemnité d’administration et de technicité.

L’indemnité d’administration et de technicité peut être attribuée à l’ensemble des fonctionnaires de catégorie C ainsi qu’aux fonctionnaires de catégorie B dont la rémunération est au plus égale à celle correspondant à l’indice brut 380 (soit environ 1 640 bruts par mois). Toutefois, et par dérogation, l’article 3 du décret du 14 janvier 2002 précise qu’un arrêté conjoint des ministres chargés de la Fonction publique, du Budget et du ministre intéressé peut autoriser le versement de l’IAT aux fonctionnaires de catégorie B dont la rémunération est supérieure à l’indice brut 380. Cette disposition constitue donc une simple faculté pour les administrations et non une obligation réglementaire. Ainsi, en pratique, les ministères n’ont pas rencontré la nécessité de recourir à ces arrêtés. Pour autant l’ensemble des fonctionnaires de catégorie B bénéficiaient bien depuis 2002 d’un régime indemnitaire valorisant les fonctions exercées : les agents de catégorie B dont l’indice brut était inférieur ou égal à 380 pouvaient bénéficier de l’IAT ; les agents de même catégorie dont l’indice brut était supérieur pouvaient percevoir l’indemnité forfaitaire pour travaux supplémentaires (IFTS – décret n° 2002-62 et n° 2002-63 du 14 janvier 2002), qui constitue un régime indemnitaire aux modalités proches de celles de l’IAT tout en prévoyant des plafonds plus élevés.

 

Texte de référence : Question écrite n° 09719 de Mme Christine Herzog (Moselle – NI) du 28 mars 2019, Réponse du ministère de l’Action et des comptes publics publiée dans le JO Sénat du 22 août 2019

L'analyse des spécialistes

  • Rupture conventionnelle dans la fonction publique : les précisions de la décision n°2020-860 QPC Fonction publique

    Rupture conventionnelle dans la fonction publique: les précisions de la décision n°2020-860 QPC

    21/10/20
    En rappelant que la rupture conventionnelle « ne peut être imposée par l'une ou l'autre des parties », dans sa décision n° 2020-860 QPC, le Conseil constitutionnel souligne la nature contractuelle de cette procédure et affirme que tout fonctionnaire peut alors être assisté par l'organisation syndicale de son choix, qu'elle soit représentative ou non.
  • Quelle CDIsation des agents contractuels dans la fonction publique territoriale ? Statut

    Quelle “CDIsation” des agents contractuels dans la fonction publique territoriale ?

    19/10/20
    Le droit de la fonction publique reconnait le principe du recours aux contrats à durée indéterminée (CDI) et autorise le recrutement de contractuels sur des postes permanents. Depuis la moitié des années 2000, il y a eu une multiplication des agents contractuels à durée indéterminée, ce qui constitue une exception au principe d'exclusivité de l'occupation des emplois publics permanents par des fonctionnaires. La loi du 6 août 2019 relative à la transformation de la fonction publique et le décret n° 2019-1414 du 19 décembre 2019 renforcent cette tendance dans la fonction publique territoriale.
  • Eau et assainissement, quel avenir pour les syndicats infra-communautaires après le 30 septembre 2020 ? Intercommunalité

    Eau et assainissement, quel avenir pour les syndicats infra-communautaires après le 30 septembre 2020 ?

    02/10/20
    Au 1er octobre 2020, le sort des syndicats de communes exerçant cette compétence à la date du transfert de la compétence à une communauté de communes ou communauté d'agglomération semble partiellement scellé.
  • Tous les articles juridiques