Hausse des absences pour accidents de travail dans les conseils généraux et régionaux

Santé et sécurité au travail

Les indicateurs d’absence en accident du travail affichent une forte augmentation depuis 2007 dans les conseils généraux et régionaux.

En effet, le transfert des techniciens, ouvriers et de service (TOS) et celui des agents de Direction départementale de l’Équipement ont généré l’apparition de nouveaux métiers très exposés aux accidents du travail. Les  absences dans les conseils généraux et régionaux suivent néanmoins les tendances constatées dans l’ensemble de la Fonction publique territoriale : + 22 % de progression en fréquence d’accidents, + 18 % en exposition et en gravité. La durée moyenne d’arrêt (nombre moyen de jours pour un arrêt) est en hausse et passe de 42 jours en 2007, à 50 jours en 2012.
 

Les filières les plus exposées au risque accident

Les activités de restauration collective, de maintenance des locaux et de nettoyage (typiques des métiers pratiqués par les agents TOS), sont les plus accidentogènes. Elles représentent six accidents du travail sur dix (59 %). Les métiers « administratifs », « d’accueil et de surveillance » cumulent pour leur part 14 % des accidents.

Quelle que soit la filière, les accidents de service représentent près de huit accidents sur dix dans la filière technique, plus des trois quarts dans la filière sanitaire et sociale et 59 % dans la filière administrative.

L’accident de trajet constitue plus d’un tiers de ces accidents dans la filière administrative et près d’un sur quatre dans la filière sanitaire et sociale. Les maladies professionnelles sont en progression régulière.

Les troubles musculo-squelettiques constituent la première cause de maladie professionnelle (96 %). Les affections péri-articulaires en sont la principale origine (87 %). Ces pathologies sont dues à l’exposition des agents à une combinaison de facteurs (répétitivité, amplitude articulaire, efforts, vibrations…).
 

Pathologies accidentelles et nature des lésions

260 pathologies différentes ont été recensées suite aux accidents du travail déclarés dans les conseils généraux et régionaux. Quinze d’entres elles représentent près de la moitié (49,5 %) du total des jours d’arrêt et 39,4 % du total des arrêts. Les pathologies de l’épaule sont particulièrement représentées (8,5 % des arrêts).

Un tiers des lésions corporelles sont des contusions, hématomes ou douleurs (36 %) de faible gravité. Des lésions plus graves sont constatées dans près de quatre accidents sur dix : entorse, luxation 14 % ; lésions musculaire ou tendineuse 13 % ; atteinte du rachis 7 % ; fracture, fêlure 4 %.

L’utilisation d’outils, d’instruments, de machines ou de produits atteint 19 % des accidents. Les chutes avec dénivellation représentent 4 %, au même titre que les agressions.

Les agents de plus de 50 ans représentent 44 % de l’ensemble des agents accidentés. Les seniors compensent généralement par leur capacité à anticiper les risques d’accident mais les conséquences sont plus graves que pour leurs collègues plus jeunes (69 jours en moyenne d’arrêt pour les plus de 50 ans).

À l’heure où les agents doivent travailler plus longtemps dans des métiers soumis à de fortes contraintes, l’augmentation des accidents de service ne peut être négligée. Elle oblige les conseils généraux et régionaux à s’organiser pour appréhender les défis humains et organisationnels que ne manque pas de soulever cette problématique.

 

Source : Regard sur… l’accident du travail dans les conseils généraux et régionaux, Études statistiques SOFCAP, septembre 2013

 

Pour en savoir plus :

 

Livre blanc

La prévention des risques liés aux gestes et postures de travail

Téléchargez

Maux de dos réguliers, douleurs permanentes des membres supérieurs, postures inconfortables au quotidien… Il n’est plus rare de recueillir ce type de constat de nos jours dans les collectivités : aucun poste de travail n’en est épargné.

Tous ces signes sont les prémices d’un absentéisme pour raison de santé : rappelons qu’ils sont à l’origine de plus de 80 % des maladies professionnelles en France.

Comment prévenir les risques liés à ces postures de travail ?

Découvrez dès aujourd’hui la réponse en téléchargeant gratuitement la fiche « La prévention des risques liés aux gestes et postures de travail ».

Cet extrait du service documentaire Santé Sécurité au travail en collectivité territoriale vous est offert par les Éditions Weka.

Posté le par

Recommander cet article

Réagissez à cet article sur le forum