Rejet des offres : le Parlement européen épinglé

Commande publique

Ce 20 mai, le tribunal de première instance de la Cour de justice européenne a annulé la décision du Parlement européen « de ne pas attribuer à la société Vip Car solutions le marché portant sur le transport de ses membres
».

« Le Parlement a violé son obligation de motivation et a illégalement refusé de communiquer à VIP Car Solutions le prix proposé par le soumissionnaire retenu
», affirme le communiqué. Le pouvoir adjudicateur doit communiquer à tout candidat écarté qui en fait la demande écrite, les motifs du rejet de sa candidature et expliciter les caractéristiques de l’offre retenue ainsi que le nom de l’attributaire. En 2006, le Parlement lance son appel d’offres. Le marché doit être attribué à l’offre économiquement la plus avantageuse (le prix compte pour 55 %). VIP Car Solutions dépose une offre conforme, écartée au motif qu’elle ne serait pas la plus économiquement avantageuse. L’entreprise fait alors sa demande sur les caractéristiques et le prix de l’offre retenue. Réponse du Parlement : le prix proposé par VIP Car Solutions était légèrement inférieur à celui de la société retenue, mais l’offre de cette dernière avait obtenu la note la plus élevée sur l’ensemble des critères d’attribution. Pour le tribunal, cette réponse ne faisait pas apparaître de façon claire le raisonnement du Parlement et ne permettait donc pas à la société de connaître les justifications de la décision prise et de comprendre pourquoi son offre était rejetée.

Référence : arrêt du Tribunal de première instance de la CJCE dans l’affaire T-89/07 – VIP Car Solutions SARL / Parlement européen.

L'analyse des spécialistes

  • Infléchissement du transfert des compétences eau et assainissement voulu par la loi NOTRe Intercommunalité

    Infléchissement du transfert des compétences eau et assainissement voulu par la loi NOTRe : quelles conséquences ?

    04/01/18
    La loi n° 2015-991 du 7 août 2015 portant Nouvelle Organisation Territoriale pour la République (dite loi « NOTRe ») attribue, à titre obligatoire, les compétences « eau » et « assainissement » aux communautés de communes et aux communautés d’agglomération, à compter du 1er janvier 2020.
  • Modernisation des règles de gestion des biens immobiliers du domaine public Urbanisme

    Modernisation des règles de gestion des biens immobiliers du domaine public

    12/12/17
    La gestion du patrimoine immobilier des collectivités publiques est un sujet aussi complexe que sensible. Retours sur les principaux points établis par l'ordonnance n° 2017-562 du 19 avril 2017.
  • Domaine public, occupation et mise concurrence : retours sur les apports de l’ordonnance du 19 avril 2017 Concurrence

    Domaine public, occupation et mise concurrence : retours sur les apports de l’ordonnance du 19 avril 2017

    06/12/17
    Depuis le 1er juillet 2017, les gestionnaires du domaine public sont obligés de mettre en œuvre des procédures transparentes et non discriminatoires avant d’autoriser une personne à occuper le domaine public.
  • Tous les articles juridiques