Délégation de service public (DSP) : durée ferme ou durée maximale ?

Concurrence

Dans un arrêt du 21 mai 2010, le Conseil d’État a estimé que, dans certaines circonstances, l’indication d’une durée maximale ne soulevait pas d’incertitude particulière quand à la durée envisagée de la délégation.

 

Lors de la consultation pour la délégation de la gestion de son golf en 2009, la ville de Bordeaux avait indiqué que le contrat aurait une durée maximale de 15 ans. Saisi par l’un des candidats admis à négocier mais dont la proposition a été écartée, le juge des référés précontractuels a annulé la procédure considérant que l’incertitude pesant sur la durée avait empêché les candidats de présenter utilement leurs offres.

Son ordonnance vient d’être cassée. La haute juridiction administrative a estimé que « le montant des investissements à réaliser et à amortir contraignait les sociétés candidates dans le choix d’une durée à proposer » ; d’autre part, « les deux entreprises candidates ont établi leurs offres, compte tenu de l’ensemble des informations qui leur ont été fournies, sur la base d’une durée de 15 ans sans la moindre variante ni interrogation sur une durée éventuellement réduite » ; enfin la société requérante « a été informée, (…) par un courrier du 20 juin 2009, de ce que la durée de la délégation était de 15 ans ferme » et « a présenté une offre en se fondant exclusivement sur une telle durée ». La durée du contrat était donc bien connue des candidats et ne laissait aucune place à une quelconque incertitude susceptible de les léser.

Bénédicte Rallu

Texte de référence :

 Téléchargez le document au format pdf CE 21 mai 2010, Commune de Bordeaux, req. n° 334845

L'analyse des spécialistes

  • Loi Élan : focus sur le PLU Urbanisme

    Loi Élan : focus sur le PLU

    18/04/19
    La loi n° 2018-1021 du 23 novembre 2018 portant sur l’évolution du logement, de l’aménagement et du numérique, dite loi Élan, contient un certain nombre de dispositions relatives aux documents d’urbanisme, et plus particulièrement au plan local d’urbanisme (PLU).
  • La loi Élan emporte des ajustements ponctuels sur les procédures d’urbanisme et les documents de planification Urbanisme

    La loi Élan emporte des ajustements ponctuels sur les procédures d’urbanisme et les documents de planification

    16/04/19
    La loi Élan du 23 novembre 2018 participe de la stratégie « logement » initiée par le gouvernement. Elle s’articule autour de quatre objectifs politiques : construire plus, mieux et moins cher ; faire évoluer le logement social ; répondre aux besoins de chacun ; améliorer le cadre de vie.
  • Les apports de la loi Élan quant à l'urbanisation du littoral Urbanisme

    Les apports de la loi Élan quant à l’urbanisation du littoral

    05/04/19
    La loi Élan est entrée en vigueur le 25 novembre 2018. Certaines de ses dispositions concernent notamment les communes du bord de mer puisqu'elles viennent assouplir la loi Littoral en permettant l’urbanisation du littoral. Jean-Baptiste Dubrulle, Avocat associé, et Kévin Holterbach, Avocat, tous deux chez Bignon Lebray, nous apportent des précisions sur le volet littoral de la loi Élan.
  • Tous les articles juridiques