Que faire en cas de perte de l'exemplaire unique du marché ?

Exécution des marchés

Une attestation sur l’honneur certifiant la perte de l’exemplaire unique du marché est-elle suffisante pour permettre au comptable d’honorer une cession de créance qui lui a été notifiée ?

En cas de perte de l’exemplaire unique, la délivrance d’un nouvel exemplaire ne peut intervenir que sous la seule responsabilité de l’ordonnateur. Dans ce cas, le nouvel exemplaire unique doit préciser qu’il annule et remplace le précédent. Cette mention est nécessaire pour clairement distinguer le nouveau de l’ancien exemplaire unique au cas où ce dernier serait ultérieurement retrouvé.

Le titulaire doit également attester sur l’honneur qu’il n’a pas préalablement cédé ou nanti sa créance au titre du marché et qu’il s’engage à remettre immédiatement au pouvoir adjudicateur l’exemplaire initial déclaré perdu.

L'analyse des spécialistes

  • Modernisation des règles de gestion des biens immobiliers du domaine public Urbanisme

    Modernisation des règles de gestion des biens immobiliers du domaine public

    12/12/17
    La gestion du patrimoine immobilier des collectivités publiques est un sujet aussi complexe que sensible. Retours sur les principaux points établis par l'ordonnance n° 2017-562 du 19 avril 2017.
  • Domaine public, occupation et mise concurrence : retours sur les apports de l’ordonnance du 19 avril 2017 Concurrence

    Domaine public, occupation et mise concurrence : retours sur les apports de l’ordonnance du 19 avril 2017

    06/12/17
    Depuis le 1er juillet 2017, les gestionnaires du domaine public sont obligés de mettre en œuvre des procédures transparentes et non discriminatoires avant d’autoriser une personne à occuper le domaine public.
  • Droit de la fonction publique et harcèlement moral: du bon usage du référé-libertés fondamentales Droits et obligations

    Droit de la fonction publique : harcèlement moral et bon usage du référé-libertés fondamentales

    15/11/17
    Le droit de ne pas être soumis à un harcèlement moral constitue, pour un agent public, une liberté fondamentale invocable dans le cadre du référé-liberté.
  • Tous les articles juridiques