Un second mémoire en réclamation ne doit pas se contenter de formuler de nouvelles prétentions financières

Exécution des marchés

Un groupement, dont le mémoire en réclamation portant sur les conséquences financières d’une prolongation du délai d’exécution des travaux a été rejeté, ne peut ensuite présenter un « mémoire complémentaire » qui se borne à actualiser le montant de ses prétentions financières.

Il lui appartient de critiquer les motifs de la décision de rejet de l’acheteur « de manière suffisamment précise et complète ». En conséquence, eu égard à ces appréciations, la Cour administrative d’appel, qui a également implicitement écarté, par une appréciation souveraine, toute mauvaise foi de la personne publique, a pu en déduire sans commettre d’erreur de droit, que le mandataire du groupement n’avait pas contesté régulièrement dans le délai de trois mois le rejet de sa réclamation conformément aux prescriptions de l’article 50.21 du CCAG travaux.

 

Texte de référence : Conseil d’État, 7e – 2e chambres réunies, 10 février 2020, n° 422063, Inédit au recueil Lebon

L'analyse des spécialistes

  • Les agents publics hospitaliers devront-ils se vacciner contre la Covid-19 ? Fonction publique hospitalière

    Les agents publics hospitaliers devront-ils se vacciner contre la Covid-19 ?

    21/07/21
    Le projet de loi n° 4386 relatif à la gestion de la crise sanitaire ne prévoit pas la vaccination obligatoire pour l'ensemble des agents publics.
  • Quel avenir pour le projet de décret sur les emplois d’expert de haut niveau dans la fonction publique territoriale ? Statut

    Quel avenir pour le projet de décret sur les emplois d’expert de haut niveau dans la fonction publique territoriale ?

    13/07/21
    Le Conseil supérieur de la fonction publique territoriale (CSFPT) a rendu le 30 juin 2021 un avis défavorable au projet de décret fixant les dispositions relatives aux emplois d'expert de haut niveau et de directeur de projet pouvant être créés dans les collectivités territoriales et leurs établissements publics.
  • Que dit la loi pour la sécurité globale préservant les libertés sur l’activité de sécurité privé des anciens gendarmes et policiers ? Sécurité

    Que dit la loi pour la sécurité globale préservant les libertés sur l’activité de sécurité privé des anciens gendarmes et policiers ?

    07/07/21
    L'article 31 de la loi pour la sécurité globale préservant les libertés autorise la possibilité pour les policiers nationaux de cumuler, de façon dérogatoire, leur retraite avec un salaire tiré d'une activité de sécurité privée.
  • Tous les articles juridiques