Coronavirus : le chargé de mission sur les finances locales rendra des recommandations fin mai 2020

Finances locales

Le député Jean-René Cazeneuve (LREM), chargé d’une mission d’évaluation de l’impact de la crise du coronavirus sur les finances locales, compte fournir ses premières recommandations fin mai 2020 pour répondre à l’urgence des collectivités les plus en difficulté.

« Mon travail de parlementaire va être de proposer un certain nombre de scénarios à l’État », a expliqué mardi 28 avril 2020 à la presse le président de la délégation aux Collectivités territoriales de l’Assemblée.

L’élu est chargé par le Premier ministre Édouard Philippe d’une mission visant à mesurer l’impact de la crise sur les finances locales et à formuler des recommandations pour venir en aide aux collectivités impactées.

« Je travaille sur deux trains de mesures », a précisé M. Cazeneuve en évoquant la nécessité d’apporter des réponses rapides aux collectivités les plus impactées, celles notamment liées au tourisme ou des collectivités d’Outre-mer. Des mesures de soutien pourraient être votées avant l’été, a-t-il estimé.

Le député du Gers juge également nécessaire de fournir des réponses à plus long terme, liées à l’investissement, au plan de relance de l’économie qui, elles, pourraient être inscrites dans le budget de l’année prochaine, le PLF 2021. Ces mesures interviendront au plus tard en septembre 2020, a-t-il ajouté.

Pour le député marcheur, les collectivités locales, très présentes depuis le premier jour de l’épidémie, seront essentielles durant la phase de déconfinement mais aussi durant la phase de relance économique, car elles représentent 70 % des investissements publics.

Pour l’heure, l’élu s’est voulu rassurant concernant l’état de santé global des collectivités. « Leur capacité d’investissement, d’autofinancement a augmenté et leur trésorierie atteint plusieurs dizaines de milliars d’euros, a-t-il souligné évoquant « un point de départ positif même si certaines situations délicates réclament une action rapide ».

Jugeant « prématuré et illusoire » d’évoquer un chiffrage précis du coût de la crise du Covid-19 pour les collectivités, il s’est également refusé à entrer dans les détails des mesures à mettre en œuvre.

« C’est un travail de fourmi qu’il y a à faire, une recette unique ne marchera pas. L’aide aux collectivités sera multiple et fera appel à des leviers différents », a-t-il expliqué.

« Je veillerai à ce que l’État et cette majorité soient au rendez-vous de ce qu’attendent les collectivités locales », a-t-il assuré.

Copyright © AFP : « Tous droits de reproduction et de représentation réservés ». © Agence France-Presse 2020

Posté le par

Recommander cet article