Création d'un poste de haut fonctionnaire de défense et de sécurité (HFDS) auprès du Premier ministre

Fonction publique

Un poste de haut fonctionnaire de défense et de sécurité (HFDS) auprès du Premier ministre, confié au Secrétaire général du gouvernement (SGG), vient d’être créé par décret, et publié jeudi 22 mars au Journal Officiel.

Le décret, signé par François Fillon, annonce la « mise en place d’un haut fonctionnaire de défense et de sécurité auprès du Premier ministre » et confie cette fonction au SGG, « assisté d’un haut fonctionnaire adjoint ».

« Les juridictions et autorités administratives indépendantes qui sont rattachées pour leur gestion administrative ou budgétaire au Premier ministre pourront demander l’assistance du HFDS », dont les missions « s’effectuent sans préjudice des attributions du Secrétaire général de la défense nationale », est-il précisé.

Cette décision a été prise « à la suite d’études montrant l’utilité d’une fonction de coordination et d’information en matière de défense et de sécurité pour les services du Premier ministre », explique-t-on à Matignon. Cette même source fait valoir qu’une telle fonction existe déjà « dans l’ensemble des ministères ».

Les hauts fonctionnaires de défense et de sécurité ont notamment pour mission, dans le cadre des dispositions du Code de la défense, d’animer et de coordonner la politique en matière de défense, de vigilance, de permanence des institutions, de prévention de crise et de situation d’urgence.

 

Texte de référence : Décret n° 2012-383 du 20 mars 2012 relatif aux attributions du haut fonctionnaire de défense et de sécurité auprès du Premier ministre

 

Copyright © AFP : « Tous droits de reproduction et de représentation réservés ». © Agence France-Presse 2012

L'analyse des spécialistes

  • Les 10’ juridiques avec Landot & associés #4 Loi Vie locale Intercommunalité

    Les 10’ juridiques avec Landot & associés #4

    30/07/19
    WEKA et le cabinet Landot et associés vous donnent rendez-vous tous les 15 jours pour analyser l’essentiel de l’actualité juridique du monde territorial : l’expertise en 10 minutes au plus proche de vos besoins.
  • Le retour aux 90km/h sur les routes départementales : quels enjeux pour les élus ? Urbanisme

    Le retour aux 90km/h sur les routes départementales : quels enjeux pour les élus ?

    15/07/19
    Le projet de loi Orientation des mobilités, actuellement soumis à la Commission mixte paritaire, a ouvert la possibilité pour les présidents de conseils départementaux, les maires et les présidents d’établissement de coopération intercommunale (EPCI) d’augmenter à 90 km/h la limite de circulation sur les routes du réseau secondaire. Cela correspond à une volonté gouvernementale de les responsabiliser.
  • Les 10’ juridiques avec Landot & associés #3 Loi Blanquer Éducation

    Les 10’ juridiques avec Landot & associés #3

    11/07/19
    WEKA et le cabinet Landot et associés vous donnent rendez-vous tous les 15 jours pour analyser l’essentiel de l’actualité juridique du monde territorial : l’expertise en 10 minutes au plus proche de vos besoins.
  • Tous les articles juridiques