Fonctionnaires: Marylise Lebranchu réaffirme qu'il n'y aura pas de suppressions de postes

Fonction publique

La ministre de la Fonction publique Marylise Lebranchu a réaffirmé vendredi 28 mars 2014 que le gouvernement ne reviendrait pas sur la politique consistant à maintenir globalement les effectifs de fonctionnaires.

« C’est une feuille de route et je m’y tiens avec enthousiasme », a déclaré la ministre sur France Inter.

Pendant le quinquennat de Nicolas Sarkozy, quelque 150 000 postes ont été supprimés via le non-remplacement d’un fonctionnaire sur deux à la retraite dans la fonction publique d’État, une politique que l’opposition appelle à relancer.

Mais le gouvernement socialiste entend de son côté maintenir les effectifs stables pendant le quinquennat. Et ce en créant des postes dans les secteurs « prioritaires » (Police, Justice, Éducation) qui doivent ainsi être compensées par des suppressions de postes ailleurs.

« J’ai une feuille de route difficile, parce que c’est sans créations de postes supplémentaires. Quand on créé un poste dans l’Éducation nationale, il faut que j’aille chercher un poste chez mes collègues d’un autre ministère et ça c’est difficile », a indiqué Mme Lebranchu sur France Inter.

« Mais c’est une feuille de route et je m’y tiens avec enthousiasme parce que c’est comme ça qu’on redressera la France », a ajouté la ministre.

Les trois versants de la fonction publique (État, territoriale et hospitalière) emploient quelque 5 millions d’agents.

 

Copyright © AFP : « Tous droits de reproduction et de représentation réservés ». © Agence France-Presse 2014

L'analyse des spécialistes

  • Quelle expérimentation par les collectivités locales du recours au financement participatif obligataire ? Finances locales

    Quelle expérimentation par les collectivités locales du recours au financement participatif obligataire ?

    20/10/21
    Pendant une période de trois années, les collectivités territoriales pourront recourir à des obligations pour tous leurs projets de financement participatif.
  • Vers une modification du financement de la rupture conventionnelle dans la fonction publique territoriale ? Fonction publique

    Vers une modification du financement de la rupture conventionnelle dans la fonction publique territoriale ?

    12/10/21
    Les collectivités territoriales doivent non seulement supporter à la fois le coût de l'indemnité spécifique de rupture conventionnelle, mais aussi celui de l'indemnisation chômage de l'agent. Or, malgré les difficultés de recourir à la rupture conventionnelle, à ce jour, le Gouvernement n'envisage pas de modifier les modalités de financement de la rupture conventionnelle.
  • Comment améliorer l’articulation des compétences entre l’État et les collectivités territoriales en cas d’état d’urgence Sécurité

    Comment améliorer l’articulation des compétences entre l’État et les collectivités territoriales en cas d’état d’urgence

    05/10/21
    Dans son rapport d'étude annuelle intitulé « les états d'urgence : la démocratie sous contraintes », le Conseil d'État émet deux propositions pour améliorer l'articulation des compétences entre l'État et les collectivités territoriales afin de mettre en œuvre les états d'urgence.
  • Tous les articles juridiques