Remaniement : Marylise Lebranchu perd le portefeuille de la Réforme de l'État

Fonction publique

La ministre Marylise Lebranchu a perdu le portefeuille de la Réforme de l’État à l’occasion du remaniement ministériel et de l’entrée au gouvernement de Thierry Mandon, directement rattaché au Premier ministre, selon le décret publié mercredi 4 juin au Journal  officiel.

Mme Lebranchu, qui détenait auparavant les portefeuilles de la Décentralisation, de la Réforme de l’État et de la Fonction publique, « est nommée ministre de la Décentralisation et de la Fonction publique », peut-on lire dans le décret relatif à la composition du gouvernement.

La Réforme de l’État passe sous l’autorité du Premier ministre avec la nomination comme secrétaire d’État de Thierry Mandon, député PS de l’Essonne, qui lui est directement rattaché.

Proche de Martine Aubry, ex-secrétaire d’État puis garde des Sceaux dans le gouvernement Jospin, Mme Lebranchu, 67 ans, avait conservé ses attributions du gouvernement Ayrault lors de la formation de  celui dirigé par Manuel Valls.

Ce petit remaniement annoncé mardi a également vu la nomination de la députée PS Carole Delga comme secrétaire d’État au Commerce, après la démission pour raisons de santé de Valérie Fourneyron.  
 

Texte de référence : Décret du 3 juin 2014 relatif à la composition du gouvernement
 

Copyright © AFP : « Tous droits de reproduction et de représentation réservés ». © Agence France-Presse 2014

L'analyse des spécialistes

  • rgpd-marches-acheteurs-publics Acheteur public

    Le nouveau RGPD et ses incidences sur les marchés et plus précisément sur les acheteurs publics

    09/07/18
    Le règlement général sur la protection des données (RGPD - n° 2016/679), ou « RGPD », est entré en application le 25 mai 2018 dans l'ensemble de l'Union européenne.
  • La médiation en droit de la fonction publique : un préalable obligatoire Fonction publique

    La médiation en droit de la fonction publique : un préalable obligatoire

    25/06/18
    « La médiation accompagne un immense mouvement de l’humanité moderne : avoir le droit d’être différent, mais vivre ensemble cette différence sans souffrir ni faire souffrir, sans être détruit, ni détruire, sans vainqueur ni vaincu », cette citation de Stephen Bensimon (Panorama des médiations du monde L’Harmattan, 2010) doit aujourd’hui faire sa place en droit public.
  • Rapport de la Cour des comptes européenne sur les PPP : un constat qui ne doit pas décourager l’initiative publique des grands projets Partenariat public-privé

    Rapport de la Cour des comptes européenne sur les PPP : un constat qui ne doit pas décourager l’initiative publique des grands projets

    31/05/18
    Les Cours des comptes européenne et française partagent un constat similaire et émettent des alertes de bon sens. Mais ces alertes doivent s’appliquer selon notre point de vue à tous types de projets du secteur public, et pas qu’aux PPP. Quant à ces derniers, ils pourraient continuer à procurer des effets vertueux au secteur public, à condition d’y avoir recours pour des bonnes raisons et d’une manière adéquate.
  • Tous les articles juridiques