Remaniement : Marylise Lebranchu perd le portefeuille de la Réforme de l'État

Fonction publique

La ministre Marylise Lebranchu a perdu le portefeuille de la Réforme de l’État à l’occasion du remaniement ministériel et de l’entrée au gouvernement de Thierry Mandon, directement rattaché au Premier ministre, selon le décret publié mercredi 4 juin au Journal  officiel.

Mme Lebranchu, qui détenait auparavant les portefeuilles de la Décentralisation, de la Réforme de l’État et de la Fonction publique, « est nommée ministre de la Décentralisation et de la Fonction publique », peut-on lire dans le décret relatif à la composition du gouvernement.

La Réforme de l’État passe sous l’autorité du Premier ministre avec la nomination comme secrétaire d’État de Thierry Mandon, député PS de l’Essonne, qui lui est directement rattaché.

Proche de Martine Aubry, ex-secrétaire d’État puis garde des Sceaux dans le gouvernement Jospin, Mme Lebranchu, 67 ans, avait conservé ses attributions du gouvernement Ayrault lors de la formation de  celui dirigé par Manuel Valls.

Ce petit remaniement annoncé mardi a également vu la nomination de la députée PS Carole Delga comme secrétaire d’État au Commerce, après la démission pour raisons de santé de Valérie Fourneyron.  
 

Texte de référence : Décret du 3 juin 2014 relatif à la composition du gouvernement
 

Copyright © AFP : « Tous droits de reproduction et de représentation réservés ». © Agence France-Presse 2014

L'analyse des spécialistes

  • Modernisation des règles de gestion des biens immobiliers du domaine public Urbanisme

    Modernisation des règles de gestion des biens immobiliers du domaine public

    12/12/17
    La gestion du patrimoine immobilier des collectivités publiques est un sujet aussi complexe que sensible. Retours sur les principaux points établis par l'ordonnance n° 2017-562 du 19 avril 2017.
  • Domaine public, occupation et mise concurrence : retours sur les apports de l’ordonnance du 19 avril 2017 Concurrence

    Domaine public, occupation et mise concurrence : retours sur les apports de l’ordonnance du 19 avril 2017

    06/12/17
    Depuis le 1er juillet 2017, les gestionnaires du domaine public sont obligés de mettre en œuvre des procédures transparentes et non discriminatoires avant d’autoriser une personne à occuper le domaine public.
  • Droit de la fonction publique et harcèlement moral: du bon usage du référé-libertés fondamentales Droits et obligations

    Droit de la fonction publique : harcèlement moral et bon usage du référé-libertés fondamentales

    15/11/17
    Le droit de ne pas être soumis à un harcèlement moral constitue, pour un agent public, une liberté fondamentale invocable dans le cadre du référé-liberté.
  • Tous les articles juridiques