Revue de presse : inégalités femmes-hommes face au télétravail et réflexions sur l’après-crise

Management

Dernière revue de presse avant les vacances, l’occasion de vous livrer quelques articles qui proposent des éclairages différents ou de vous faire découvrir des sites ou des blogs qui méritent le détour…

Pourquoi chercher pourquoi ?

Un article à contre courant pour vos réflexions de vacances… « Aucune recherche n’a jamais suggéré qu’un individu doit être clair sur sa raison d’être pour réussir. Certains individus ont des buts très clairs et une raison d’être précise, sans aucun doute. Certains d’entre eux réussissent même grâce à cela. Mais d’autres échouent à cause de cela : leur but les enferme dans un idéalisme stérile, leur ambition de perfection les frustre à jamais de rien faire de concret. »

Raison d’être : Commencez par vous, pas par ‘pourquoi’, Blog de Philippe Silberzahn

Emploi, télétravail et conditions de travail : les femmes ont perdu à tous les niveaux pendant le Covid-19

La pandémie de Covid-19 révèle – en même temps qu’elle les accentue – les profonds clivages qui traversent la société française en matière d’emploi comme de conditions de travail. Taux d’emploi, lieu de travail et exposition au risque sanitaire, conditions de télétravail : les indicateurs se dégradent et les écarts se creusent entre les classes sociales et les sexes.

Emploi, télétravail et conditions de travail : les femmes ont perdu à tous les niveaux pendant le Covid-19, The Conversation

Le monde a choisi d’arrêter la machine économique pour sauver des vies

Mercedes Erra, fondatrice et présidente de BETC Groupe exprime dans cette tribune, ses souhaits et ses craintes quant au « jour d’après » qu’elle a très justement baptisé « le jour d’avec ». Des propos graves, sensibles, pour cette grande femme d’affaires qui espère que nous serons dignes et prêts à nous relever de l’épreuve en n’oubliant pas les invisibles.

Il ne s’agit de rien d’autre que de la survie, de la vie, Influencia

Télétravail et présentéisme, je t’aime moi non plus !

On a tendance à opposer télétravail et présentéisme de manière binaire comme si l’un excluait forcément l’autre. La réalité est nettement plus complexe. On peut vivre le télétravail dans une grande autonomie et être maître de son emploi du temps. Mais on peut aussi être l’esclave de son agenda, passer les deux tiers de son temps sur Zoom et se sentir plus aliéné et surveillé à distance qu’on ne l’était au bureau. Nous ne sommes pas égaux face au télétravail.

Pourquoi le télétravail peut aggraver le présentéisme, Welcome to the jungle

Séverine Bellina et Hugues Perinel, Réseau service public

Posté le par

Recommander cet article