Pas de sursis à exécution d’un jugement en cas de condamnation pour entente

Procédures

Une entreprise condamnée à indemniser un acheteur des conséquences d’une situation d’entente n’obtient pas le sursis du jugement du tribunal administratif si elle ne prouve pas que l’exécution risquerait d’entraîner des conséquences difficilement réparables.

Peu importe que les deux autres sociétés avec lesquelles la société a été condamnée soient mises en liquidation judiciaire. Selon le juge d’appel, l’impossibilité de recouvrer une partie de la somme à verser au pouvoir adjudicateur auprès de ces deux sociétés n’établit pas en elle-même que l’exécution immédiate de la condamnation solidaire serait susceptible d’entraîner des conséquences difficilement réparables. Enfin, le risque de conséquences difficilement réparables ne saurait résulter du seul montant de la condamnation mais doit être apprécié en tenant compte de la situation de la société requérante.

 

Texte de référence : CAA de Bordeaux, 5e chambre – formation à 3, 12 décembre 2017, n° 17BX01530, Inédit au recueil Lebon

L'analyse des spécialistes

  • Infléchissement du transfert des compétences eau et assainissement voulu par la loi NOTRe Intercommunalité

    Infléchissement du transfert des compétences eau et assainissement voulu par la loi NOTRe : quelles conséquences ?

    04/01/18
    La loi n° 2015-991 du 7 août 2015 portant Nouvelle Organisation Territoriale pour la République (dite loi « NOTRe ») attribue, à titre obligatoire, les compétences « eau » et « assainissement » aux communautés de communes et aux communautés d’agglomération, à compter du 1er janvier 2020.
  • Modernisation des règles de gestion des biens immobiliers du domaine public Urbanisme

    Modernisation des règles de gestion des biens immobiliers du domaine public

    12/12/17
    La gestion du patrimoine immobilier des collectivités publiques est un sujet aussi complexe que sensible. Retours sur les principaux points établis par l'ordonnance n° 2017-562 du 19 avril 2017.
  • Domaine public, occupation et mise concurrence : retours sur les apports de l’ordonnance du 19 avril 2017 Concurrence

    Domaine public, occupation et mise concurrence : retours sur les apports de l’ordonnance du 19 avril 2017

    06/12/17
    Depuis le 1er juillet 2017, les gestionnaires du domaine public sont obligés de mettre en œuvre des procédures transparentes et non discriminatoires avant d’autoriser une personne à occuper le domaine public.
  • Tous les articles juridiques