Retour sur notre web-conférence : qualité de vie au travail et absentéisme

Santé et sécurité au travail

Guilhem Pellet, DGS de Garges-lès-Gonesse, et Guillaume Pertinant, Fondateur et dirigeant de HAVASU, intervenaient mardi 15 janvier 2019 dans le cadre d’une web-conférence organisée en partenariat avec SMACL Assurances sur le thème « Qualité de vie au travail, absentéisme : changez d’approche ! ».

Cette web-conférence part du constat de la nécessité d’un changement car les chiffres de l’absentéisme se dégradent chaque année. Deux raisons peuvent expliquer pourquoi les collectivités peinent à trouver la solution : l’environnement (social, économique, démographique, etc.) externe aux organisations se détériore (coupes budgétaires, changements organisationnels fréquents, incertitude, etc.) et le fait qu’au sein des organisations cette problématique complexe n’est pas toujours abordée de la bonne manière.

Les questions du bien-être au travail et de l’absentéisme posent en effet un problème multifactoriel et donc complexe. Et le plus souvent, les organisations publiques comme privées refusent de se confronter non à la question elle-même mais à cette complexité. Elles investissent alors dans des diagnostics de qualité insuffisante qui conduisent à la construction de plans d’action décontextualisés et souvent inefficaces.

Terrain et statistique

Garges-lès-Gonnesse est à ce titre exemplaire. En 2014, cette ville était touchée par un climat de travail difficile, un absentéisme élevé, un burn-out de plusieurs cadres, avec un incident individuel grave. Le maire a alors fait de la qualité de vie au travail (QVT) la priorité interne de son mandat. De la concertation, un plan d’actions, des initiatives tous azimuts et cela dans de multiples domaines qui ont permis d’aboutir aujourd’hui à une situation bien plus apaisée, avec des résultats chiffrés (baisse de l’absentéisme, hausse de l’indice de satisfaction des agents).

Guillaume Pertinant nous a démontré que grâce à la statistique plusieurs axes doivent être retravaillés. Il s’agit tout d’abord de revoir en profondeur la manière de conduire des diagnostics et de trouver des axes de progrès dont le principal consiste à faire que l’absentéisme devienne un sujet travaillé et débattu au sein des organisations. Car les données chiffrées, lorsqu’elles sont bien construites, sont un formidable outil de dialogue social.

Les points clés de la démarche de Garges-lès-Gonnesse

Rien n’aurait pu se faire sans une volonté politique forte, un projet d’administration autour d’un plan d’actions QVT, s’appuyant sur une approche multifactorielle et des démarches tous azimuts. Et bien entendu une méthode partagée avec les agents.

Si cette démarche n’a généré que peu de coûts directs, il n’en reste pas moins qu’il s’agit là d’une entreprise exigeante au quotidien. Les agents se prévalent de la QVT à tout moment, ce qui peut provoquer une réelle pression sur les managers. Il faut à la fois être prêt à expérimenter, tout en suivant de près toutes les étapes et évaluer les résultats. Guilhem Pellet regrette néanmoins un positionnement ambigu des syndicats.

Une approche innovante et différenciante

Guillaume Pertinant nous a d’abord rappelé que l’absentéisme est multiple et concerne des collectifs. Or la statistique peut se définir comme l’étude de  collectifs. Par ailleurs, les outils statistiques existent depuis très longtemps et toutes les collectivités disposent de données (SIRH). Aussi propose-t-il une démarche non intrusive, basée sur l’analyse de données SIRH, sans questionnaires, ni entretiens salariés complexes et coûteux à mettre en place… Une méthode qui dépassionne les débats au sein de la collectivité sur cette thématique sensible.

Hugues Perinel

Vous n’avez pas pu assister à notre web-conférence interactive en partenariat avec SMACL Assurances, revivez l’événement en le visionnant ci-dessous :

Posté le par

Recommander cet article

Réagissez à cet article sur le forum