Droit à la protection à la santé et exposition à l'amiante

Santé et sécurité au travail

Dans l’arrêt n° 13MA05046 du 14 avril 2015, la Cour administrative d’appel de Marseille précise le droit à la protection à la santé des fonctionnaires en matière d’hygiène et de sécurité.

La Cour administrative d’appel énonce que la responsabilité de l’employeur peut être engagée au titre du préjudice moral (vivre dans la crainte de découvrir subitement une pathologie grave) et des troubles dans les conditions d’existence (suivi médical contraignant, perte de l’élan vital, perturbations dans les projets de vie) subis du fait de la carence fautive dans la mise en œuvre de mesures de protection particulières. Cela sera le cas bien qu’un fonctionnaire n’ait pas développé de pathologies en lien avec son exposition passée à l’amiante.

 

Texte de référence : Cour Administrative d’Appel de Marseille, 8e chambre – formation à 3, 14 avril 2015, n° 13MA05046, Inédit au recueil Lebon

L'analyse des spécialistes

  • Modernisation des règles de gestion des biens immobiliers du domaine public Urbanisme

    Modernisation des règles de gestion des biens immobiliers du domaine public

    12/12/17
    La gestion du patrimoine immobilier des collectivités publiques est un sujet aussi complexe que sensible. Retours sur les principaux points établis par l'ordonnance n° 2017-562 du 19 avril 2017.
  • Domaine public, occupation et mise concurrence : retours sur les apports de l’ordonnance du 19 avril 2017 Concurrence

    Domaine public, occupation et mise concurrence : retours sur les apports de l’ordonnance du 19 avril 2017

    06/12/17
    Depuis le 1er juillet 2017, les gestionnaires du domaine public sont obligés de mettre en œuvre des procédures transparentes et non discriminatoires avant d’autoriser une personne à occuper le domaine public.
  • Droit de la fonction publique et harcèlement moral: du bon usage du référé-libertés fondamentales Droits et obligations

    Droit de la fonction publique : harcèlement moral et bon usage du référé-libertés fondamentales

    15/11/17
    Le droit de ne pas être soumis à un harcèlement moral constitue, pour un agent public, une liberté fondamentale invocable dans le cadre du référé-liberté.
  • Tous les articles juridiques