Aide à domicile

Statut

Le décret n° 2016-502 du 22 avril 2016 fixe les conditions d’organisation et de fonctionnement applicables aux services d’aide et d’accompagnement à domicile autorisés, intervenant auprès des personnes âgées, des personnes handicapées et des familles fragiles.

Les professionnels chargés de la direction d’un ou de plusieurs services réputés autorisés, en fonction au 24 avril 2016, qui ne justifient pas des qualifications prévues, disposent d’un délai de dix ans pour les obtenir. Cette durée est augmentée de la durée manquante pour s’engager dans un parcours de validation des acquis de l’expérience. Le cahier des charges définissant les conditions techniques minimales d’organisation et de fonctionnement des services est reproduit en annexe.

Le chapitre V est consacré à l’organisation et au fonctionnement interne du service. Il détaille, notamment, les modalités de recrutement du personnel et de leur formation et sensibilisation ainsi que les qualifications exigées.

 

Texte de référence : Décret n° 2016-502 du 22 avril 2016 relatif au cahier des charges national des services d’aide et d’accompagnement à domicile et modifiant le Code de l’action sociale et des familles

L'analyse des spécialistes

  • Les 10’ juridiques avec Landot & associés #4 Loi Vie locale Intercommunalité

    Les 10’ juridiques avec Landot & associés #4

    30/07/19
    WEKA et le cabinet Landot et associés vous donnent rendez-vous tous les 15 jours pour analyser l’essentiel de l’actualité juridique du monde territorial : l’expertise en 10 minutes au plus proche de vos besoins.
  • Le retour aux 90km/h sur les routes départementales : quels enjeux pour les élus ? Urbanisme

    Le retour aux 90km/h sur les routes départementales : quels enjeux pour les élus ?

    15/07/19
    Le projet de loi Orientation des mobilités, actuellement soumis à la Commission mixte paritaire, a ouvert la possibilité pour les présidents de conseils départementaux, les maires et les présidents d’établissement de coopération intercommunale (EPCI) d’augmenter à 90 km/h la limite de circulation sur les routes du réseau secondaire. Cela correspond à une volonté gouvernementale de les responsabiliser.
  • Les 10’ juridiques avec Landot & associés #3 Loi Blanquer Éducation

    Les 10’ juridiques avec Landot & associés #3

    11/07/19
    WEKA et le cabinet Landot et associés vous donnent rendez-vous tous les 15 jours pour analyser l’essentiel de l’actualité juridique du monde territorial : l’expertise en 10 minutes au plus proche de vos besoins.
  • Tous les articles juridiques