Le reclassement des infirmiers territoriaux prochainement examiné par le Conseil supérieur de la fonction publique territoriale

Statut

Cinq projets de décrets relatifs aux infirmiers territoriaux seront examinés par le Conseil supérieur de la fonction publique territoriale le 19 avril 2012.

Ces projets de décrets sont examinés suite à la loi n° 2010-751 du 5 juillet 2010 relative à la rénovation du dialogue social et notamment son article 37 qui crée et classe le cadre d’emplois des infirmiers territoriaux en soins généraux, en catégorie A.

L’article 37 de la loi du 5 juillet 2010 institue également un droit d’option ouvert aux fonctionnaires titulaires du cadre d’emplois des infirmiers territoriaux régi par le décret du 28 août 1992, qui occupent un emploi classé dans la catégorie active, durant une période de six mois à compter de la date d’entrée en vigueur du décret portant statut particulier du cadre d’emplois des infirmiers territoriaux en soins généraux.

S’ils optent pour l’intégration dans le cadre d’emplois des infirmiers territoriaux en soins généraux, ils perdront le bénéfice du classement en catégorie active (ouvrant droit à un départ à la retraite anticipé). S’ils optent pour le maintien dans le cadre d’emplois des infirmiers territoriaux, classé en catégorie B, ils conserveront le bénéfice du classement dans la catégorie active. Ce cadre d’emplois bénéficiera de la réforme de la catégorie B.

L'analyse des spécialistes

  • Revue de l'actualité juridique territoriale #1 : la réforme territoriale Administration

    Revue de l’actualité juridique territoriale #1 : la réforme territoriale

    18/06/19
    WEKA et le cabinet Landot et associés vous donnent rendez-vous tous les 15 jours pour analyser l’essentiel de l’actualité juridique du monde territorial : l’expertise en 10 minutes au plus proche de vos besoins.
  • Manifestations : retour sur les nouvelles dispositions de la loi n°2019-290 du 10 avril 2019 Sécurité

    Manifestations : retour sur les nouvelles dispositions de la loi n°2019-290 du 10 avril 2019

    03/06/19
    Partant du constat que les manifestations sur la voie publique sont désormais fréquemment émaillées de graves incidents et d’actes de dégradation, le législateur a décidé de s’emparer du sujet pour durcir l’arsenal juridique en vigueur et mieux prévenir ces phénomènes d’ultra violence lors de rassemblements publics1.
  • Le retrait de délégation à un adjoint Élus

    Le retrait de délégation à un adjoint

    02/05/19
    « L'adjoint au maire est élu par le conseil municipal (et non pas nommé par le maire), mais, à l'exception de ses qualités d'officier d'état-civil et d'officier de police judiciaire, qu'il exerce de plein droit, il ne dispose de compétences que dans la mesure où le maire lui en délègue ».
  • Tous les articles juridiques