Préserver les droits à avancement et à promotion des agents placés en disponibilité

Statut

Dans sa réunion du 27 mars 2018, le Conseil commun de la fonction publique a adopté un texte relatif aux droits des agents en disponibilité.

La position de disponibilité permet aux agents des collectivités territoriales de pouvoir prendre un congé soit à la suite d’un congé maladie, soit pour des motifs personnels, et notamment pour créer une entreprise ou suivre une formation de leur choix. La personne en disponibilité n’est plus en position statutaire d’activité. Elle cesse de bénéficier, dans cette position, de ses droits à l’avancement et à la retraite. Par l’adoption d’un nouveau texte relatif à cette position administrative, le Conseil commun de la fonction publique veut permettre aux agents en disponibilité de choisir leurs avenirs professionnels. Ainsi, il est proposé de préserver les droits à avancement et à promotion des agents placés en disponibilité pour l’exercice d’une activité professionnelle. L’objectif est de favoriser leur retour à l’issue de leur disponibilité et faire bénéficier le service public des compétences ainsi acquises dans des univers professionnels différents.

 

Texte de référence : Communiqué de presse du Conseil commun de la fonction publique, 27 mars 2018

L'analyse des spécialistes

  • Pouvoirs des préfets en matière de lutte contre l'artificialisation des sols : que prévoit la circulaire du 24 août 2020 ? Urbanisme

    Pouvoirs des préfets en matière de lutte contre l’artificialisation des sols : que prévoit la circulaire du 24 août 2020 ?

    18/09/20
    La circulaire du 24 août 20201 prise par le Premier ministre rappelle le rôle des préfets en matière d'aménagement commercial dans le cadre de la lutte contre l'artificialisation des sols.
  • Insultes et agressions envers des élus locaux : que prévoit la circulaire “Dupont-Moretti” ? Élus

    Insultes et agressions envers des élus locaux : que prévoit la circulaire “Dupont-Moretti” ?

    11/09/20
    La circulaire relative au traitement judiciaire des infractions commises à l’encontre des personnes investies d’un mandat électif et au renforcement du suivi judiciaire des affaires pénales les concernant, dite « Dupont-Moretti », en date du 7 septembre 2020, renforce les protections des élus locaux dans un contexte où plusieurs maires ont été agressés cet été.
  • Urbanisme : la planification territoriale, un nouveau cadre juridique pour les schémas de cohérence territoriale Urbanisme

    Urbanisme : la planification territoriale, un nouveau cadre juridique pour les schémas de cohérence territoriale

    27/07/20
    Deux ordonnances, prises en application de la loi Élan de 2018, ont été publiées le 18 juin 2020 afin de simplifier la planification territoriale.
  • Tous les articles juridiques