La Basse-Normandie veut 80 % d'aliments bas-normands dans les lycées en 2014

Achats

Le conseil régional de Basse-Normandie veut que ses 75 lycées servent des repas issus à 80 % des produits régionaux en 2014, selon un « plan régional d’alimentation et de restauration durable » adopté vendredi à l’unanimité par la collectivité présidée par Laurent Beauvais (PS).

« C’est un pari important qui vise à la fois la qualité des produits, la santé publique et la valorisation économique de notre territoire », a indiqué lors d’une conférence de presse François Dufour, vice-président EELV (Europe Ecologie Les Verts) du conseil régional. La part des « circuits courts, c’est-à-dire de produits de la région » est aujourd’hui d’environ 15 %, a précisé l’ancien porte-parole national de la Confédération paysanne. La région « valorisera au maximum les produits de qualité dans un cahier des charges à travers les produits labellisés de notre région », a ajouté l’élu. La région espère ainsi « stabiliser l’emploi agricole » alors que 26 exploitations disparaissent chaque semaine tandis que « en formation agricole nous avons toujours autant de candidats ». Ce plan se fera à budget constant mais « si ça coûte plus cher on assumera », a précisé Laurent Beauvais. « Nous souhaitons engager des démarches auprès des autres collectivités, gestionnaires de restaurations scolaires (départements, agglomérations, villes) afin de créer une demande assurant des débouchés suffisants pour les producteurs locaux », a aussi indiqué François Dufour.

Copyright © AFP : « Tous droits de reproduction et de représentation réservés ». © Agence France-Presse 2011

L'analyse des spécialistes

  • Infléchissement du transfert des compétences eau et assainissement voulu par la loi NOTRe Intercommunalité

    Infléchissement du transfert des compétences eau et assainissement voulu par la loi NOTRe : quelles conséquences ?

    04/01/18
    La loi n° 2015-991 du 7 août 2015 portant Nouvelle Organisation Territoriale pour la République (dite loi « NOTRe ») attribue, à titre obligatoire, les compétences « eau » et « assainissement » aux communautés de communes et aux communautés d’agglomération, à compter du 1er janvier 2020.
  • Modernisation des règles de gestion des biens immobiliers du domaine public Urbanisme

    Modernisation des règles de gestion des biens immobiliers du domaine public

    12/12/17
    La gestion du patrimoine immobilier des collectivités publiques est un sujet aussi complexe que sensible. Retours sur les principaux points établis par l'ordonnance n° 2017-562 du 19 avril 2017.
  • Domaine public, occupation et mise concurrence : retours sur les apports de l’ordonnance du 19 avril 2017 Concurrence

    Domaine public, occupation et mise concurrence : retours sur les apports de l’ordonnance du 19 avril 2017

    06/12/17
    Depuis le 1er juillet 2017, les gestionnaires du domaine public sont obligés de mettre en œuvre des procédures transparentes et non discriminatoires avant d’autoriser une personne à occuper le domaine public.
  • Tous les articles juridiques