Restauration scolaire : 51 % proposent du bio en 2010

Achats

Les produits bio progressent dans les cantines scolaires, c’est ce que révèle une enquête de l’Agence française pour le développement et la promotion de l’agriculture biologique.

Les produits ou ingrédients issus de l’agriculture biologique sont de plus en plus présents dans le milieu scolaire, affirme l’Agence Bio (Agence française pour le développement et la promotion de l’agriculture biologique). 51 % des établissements de restauration scolaire proposent du Bio en 2010 contre 46 % en 2009. La part de ces établissements « est globalement la même en gestion directe et en gestion concédée (40 %) », affirme l’enquête. Des produits bio progressent au sein des grosses structures de restauration scolaire (plus de 500 repas par jour) : 62 % en proposent désormais, contre 45 % en 2009.

D’après l’enquête menée auprès de 400 responsables des achats des établissements de la restauration collective* scolaire et pour les salariés, la part des établissements de restauration collective utilisant des produits issus de l’agriculture biologique est passée à 40 % en 2010 (36 % en 2009). Ce pourcentage devrait s’élever à 77 % d’ici deux ans. En effet, 37 % des établissements interrogés comptent introduire des produits bio pendant cette période.

Les achats d’ingrédients biologiques des restaurants collectifs ont doublé en un an : 44 millions en 2008 contre 92 millions en 2010.  En 2010, 49 % des restaurants collectifs proposent des produits ou ingrédients biologique une fois par mois contre 36% en 2009. 13 % proposent un produit ou ingrédient biologique tous les jours, 5 % le faisait en 2009.

Les produits phares du bio ? Les pommes, les yaourts, les carottes, le poulet, le riz et les pâtes. Parmi les progressions on notera celles des légumes surgelés (15 % des restaurants en proposent en 2010 contre 7 % en 2009) et le pain frais (4% en 2010 contre 7 % en 2009).

* L’ensemble des données de l’observatoire 2010 des produits biologiques en restauration collective est issu de l’enquête effectuée par le cabinet Gressard, l’institut de sondage CSA et l’Agence Bio du 18 février au 6 mars 2009 et actualisée par l’institut de sondage CSA du 10 au 15 mars 2010.

Valérie Siddahchetty

L'analyse des spécialistes

  • Les arrêtés de péril, question de droit et questions sociales Urbanisme

    Les arrêtés de péril, question de droit et questions sociales

    11/12/18
    L'effondrement récent de deux immeubles d'habitation au centre-ville de Marseille réinterroge les acteurs publics et la population sur les pouvoirs de police du maire en matière d'habitat dégradé. En effet, quel que soit le propriétaire du bâtiment, dès lors qu'il constitue une menace pour la sécurité publique, il ne peut pas échapper au contrôle et à l'intervention de la sphère publique.
  • La reconnaissance des signes diacritiques dans les documents de l'état civil Administration

    La reconnaissance des signes diacritiques dans les documents de l’état civil

    29/10/18
    Intimement lié à la linguistique et obéissant aux règles grammaticales propres à chaque langue, l'usage du signe diacritique est devenu, entre les défenseurs du français et les tenants des langues régionales*, un sujet polémique qui a des implications jusque dans  l'établissement des actes de l'état civil.
  • Quelles sont les règles régissant les modalités d'affichage publicitaire sur les monuments historiques ? Urbanisme

    Quelles sont les règles régissant les modalités d’affichage publicitaire sur les monuments historiques ?

    05/09/18
    Les Journées du patrimoine, les 15 et 16 septembre prochains seront l'occasion de découvrir des monuments historiques méconnus ou habituellement fermés au public. Certains d'entre eux, en cours de restauration, ne seront pas ouverts au public, dissimulés derrière des échafaudages, voire de grandes bâches publicitaires qui ne font pas toujours l'unanimité. Il faut savoir que l'affichage publicitaire sur un monument historique est très encadré juridiquement ce qui n'empêche pas un recours accru à son utilisation révélant parfois certains abus.
  • Tous les articles juridiques