Restauration scolaire : 51 % proposent du bio en 2010

Achats

Les produits bio progressent dans les cantines scolaires, c’est ce que révèle une enquête de l’Agence française pour le développement et la promotion de l’agriculture biologique.

Les produits ou ingrédients issus de l’agriculture biologique sont de plus en plus présents dans le milieu scolaire, affirme l’Agence Bio (Agence française pour le développement et la promotion de l’agriculture biologique). 51 % des établissements de restauration scolaire proposent du Bio en 2010 contre 46 % en 2009. La part de ces établissements « est globalement la même en gestion directe et en gestion concédée (40 %) », affirme l’enquête. Des produits bio progressent au sein des grosses structures de restauration scolaire (plus de 500 repas par jour) : 62 % en proposent désormais, contre 45 % en 2009.

D’après l’enquête menée auprès de 400 responsables des achats des établissements de la restauration collective* scolaire et pour les salariés, la part des établissements de restauration collective utilisant des produits issus de l’agriculture biologique est passée à 40 % en 2010 (36 % en 2009). Ce pourcentage devrait s’élever à 77 % d’ici deux ans. En effet, 37 % des établissements interrogés comptent introduire des produits bio pendant cette période.

Les achats d’ingrédients biologiques des restaurants collectifs ont doublé en un an : 44 millions en 2008 contre 92 millions en 2010.  En 2010, 49 % des restaurants collectifs proposent des produits ou ingrédients biologique une fois par mois contre 36% en 2009. 13 % proposent un produit ou ingrédient biologique tous les jours, 5 % le faisait en 2009.

Les produits phares du bio ? Les pommes, les yaourts, les carottes, le poulet, le riz et les pâtes. Parmi les progressions on notera celles des légumes surgelés (15 % des restaurants en proposent en 2010 contre 7 % en 2009) et le pain frais (4% en 2010 contre 7 % en 2009).

* L’ensemble des données de l’observatoire 2010 des produits biologiques en restauration collective est issu de l’enquête effectuée par le cabinet Gressard, l’institut de sondage CSA et l’Agence Bio du 18 février au 6 mars 2009 et actualisée par l’institut de sondage CSA du 10 au 15 mars 2010.

Valérie Siddahchetty

L'analyse des spécialistes

  • Domaine public, occupation et mise concurrence : retours sur les apports de l’ordonnance du 19 avril 2017 Concurrence

    Domaine public, occupation et mise concurrence : retours sur les apports de l’ordonnance du 19 avril 2017

    06/12/17
    Depuis le 1er juillet 2017, les gestionnaires du domaine public sont obligés de mettre en œuvre des procédures transparentes et non discriminatoires avant d’autoriser une personne à occuper le domaine public.
  • Droit de la fonction publique et harcèlement moral: du bon usage du référé-libertés fondamentales Droits et obligations

    Droit de la fonction publique : harcèlement moral et bon usage du référé-libertés fondamentales

    15/11/17
    Le droit de ne pas être soumis à un harcèlement moral constitue, pour un agent public, une liberté fondamentale invocable dans le cadre du référé-liberté.
  • Droit de l’environnement : réforme de l’évaluation environnementale Urbanisme

    Droit de l’environnement : réforme de l’évaluation environnementale

    18/10/17
    Le projet de loi ratifiant les ordonnances n° 2016-1058 du 3 août 2016, relative à la modification des règles applicables à l’évaluation environnementale des projets, plans et programmes, et n° 2016-1060 du 3 août 2016, portant réforme des procédures destinées à assurer l’information et la participation du public à l’élaboration de certaines décisions susceptibles d’avoir une incidence sur l’environnement, a été adopté en première lecture par l’Assemblée nationale le 18 juillet 2017. Elles viennent d’être modifiées au Sénat et une commission mixte paritaire doit se réunir prochainement pour trouver un consensus sur la réduction du texte.
  • Tous les articles juridiques