Fonction publique: journée d'action le 15 mai contre l'"austérité salariale"

Dialogue social

Les quelque cinq millions de fonctionnaires de l’Hexagone sont appelés à participer à une journée nationale d’action le 15 mai par sept syndicats notamment pour dénoncer « la politique d’austérité salariale » du gouvernement.

Dans un communiqué publié mardi 8 avril, les syndicats CFDT, CGT, CFTC, FSU, Solidaires, Unsa et FA-FP (Autonomes) « dénoncent une nouvelle fois l’absence de négociations salariales dans la fonction publique et la dégradation de la qualité de l’emploi public ».

« La politique d’austérité salariale à l’égard des agents publics aboutit à une baisse incessante de leur pouvoir d’achat », écrivent les syndicats qui réclament depuis l’arrivée au pouvoir de François Hollande un dégel du point d’indice, qui sert de base au calcul des salaires et est resté inchangé depuis 2010.

Pour les syndicats, la reconnaissance du travail des fonctionnaires « ne peut plus attendre ». Ils appellent donc les agents des trois versants de la fonction publique (État, Territoriale et Hospitalière) « à une journée nationale d’action et de mobilisation le 15 mai prochain, journée qui  pourra prendre des formes diversifiées (rassemblements, manifestations, grèves, arrêts de travail…) ».

Les fonctionnaires craignent de faire les frais du plan d’économies de 50 milliards annoncé par l’exécutif d’ici 2017.

Dans sa déclaration de politique générale mardi, Manuel Valls ne leur a pas fourni de réponse claire à ce stade. Il a indiqué que l’État serait mis à contribution à hauteur de 19 milliards d’euros, l’assurance maladie à 10 milliards d’euros et les collectivités à 10 milliards, restant vague sur les 11 milliards restants.

Dans ce contexte, augmenter le point d’indice paraît toutefois délicat. Selon la Cour des comptes, une augmentation de 1 % de sa valeur représenterait un coût de 1,8 milliard d’euros pour les trois fonctions publiques.
 

Copyright © AFP : « Tous droits de reproduction et de représentation réservés ». © Agence France-Presse 2014

L'analyse des spécialistes

  • Valoriser sa démarche environnementale dans les appels d’offres publics Appel d'offres

    Appels d’offres publics : valoriser sa démarche environnementale et intégrer les critères RSE

    14/02/18
    Selon les termes de l’article 10 du décret du 25 mars 2016 pour des spécifications « d’ordre environnemental, social ou autre », les acheteurs peuvent recourir à des labels dans leur consultation afin d’inclure des critères RSE dans leur politique d’achat. La question se pose cependant de savoir si, d’un point de vue juridique, le recours à un label d'acheteur, quel qu’il soit, est de nature à porter atteinte à l’égalité de traitement des candidats et donc in fine à fragiliser juridiquement les appels d’offres ?
  • Infléchissement du transfert des compétences eau et assainissement voulu par la loi NOTRe Intercommunalité

    Infléchissement du transfert des compétences eau et assainissement voulu par la loi NOTRe : quelles conséquences ?

    04/01/18
    La loi n° 2015-991 du 7 août 2015 portant Nouvelle Organisation Territoriale pour la République (dite loi « NOTRe ») attribue, à titre obligatoire, les compétences « eau » et « assainissement » aux communautés de communes et aux communautés d’agglomération, à compter du 1er janvier 2020.
  • Modernisation des règles de gestion des biens immobiliers du domaine public Urbanisme

    Modernisation des règles de gestion des biens immobiliers du domaine public

    12/12/17
    La gestion du patrimoine immobilier des collectivités publiques est un sujet aussi complexe que sensible. Retours sur les principaux points établis par l'ordonnance n° 2017-562 du 19 avril 2017.
  • Tous les articles juridiques