Fonction publique: journée d'action le 15 mai contre l'"austérité salariale"

Dialogue social

Les quelque cinq millions de fonctionnaires de l’Hexagone sont appelés à participer à une journée nationale d’action le 15 mai par sept syndicats notamment pour dénoncer « la politique d’austérité salariale » du gouvernement.

Dans un communiqué publié mardi 8 avril, les syndicats CFDT, CGT, CFTC, FSU, Solidaires, Unsa et FA-FP (Autonomes) « dénoncent une nouvelle fois l’absence de négociations salariales dans la fonction publique et la dégradation de la qualité de l’emploi public ».

« La politique d’austérité salariale à l’égard des agents publics aboutit à une baisse incessante de leur pouvoir d’achat », écrivent les syndicats qui réclament depuis l’arrivée au pouvoir de François Hollande un dégel du point d’indice, qui sert de base au calcul des salaires et est resté inchangé depuis 2010.

Pour les syndicats, la reconnaissance du travail des fonctionnaires « ne peut plus attendre ». Ils appellent donc les agents des trois versants de la fonction publique (État, Territoriale et Hospitalière) « à une journée nationale d’action et de mobilisation le 15 mai prochain, journée qui  pourra prendre des formes diversifiées (rassemblements, manifestations, grèves, arrêts de travail…) ».

Les fonctionnaires craignent de faire les frais du plan d’économies de 50 milliards annoncé par l’exécutif d’ici 2017.

Dans sa déclaration de politique générale mardi, Manuel Valls ne leur a pas fourni de réponse claire à ce stade. Il a indiqué que l’État serait mis à contribution à hauteur de 19 milliards d’euros, l’assurance maladie à 10 milliards d’euros et les collectivités à 10 milliards, restant vague sur les 11 milliards restants.

Dans ce contexte, augmenter le point d’indice paraît toutefois délicat. Selon la Cour des comptes, une augmentation de 1 % de sa valeur représenterait un coût de 1,8 milliard d’euros pour les trois fonctions publiques.
 

Copyright © AFP : « Tous droits de reproduction et de représentation réservés ». © Agence France-Presse 2014

L'analyse des spécialistes

  • Pouvoirs des préfets en matière de lutte contre l'artificialisation des sols : que prévoit la circulaire du 24 août 2020 ? Urbanisme

    Pouvoirs des préfets en matière de lutte contre l’artificialisation des sols : que prévoit la circulaire du 24 août 2020 ?

    18/09/20
    La circulaire du 24 août 20201 prise par le Premier ministre rappelle le rôle des préfets en matière d'aménagement commercial dans le cadre de la lutte contre l'artificialisation des sols.
  • Insultes et agressions envers des élus locaux : que prévoit la circulaire “Dupont-Moretti” ? Élus

    Insultes et agressions envers des élus locaux : que prévoit la circulaire “Dupont-Moretti” ?

    11/09/20
    La circulaire relative au traitement judiciaire des infractions commises à l’encontre des personnes investies d’un mandat électif et au renforcement du suivi judiciaire des affaires pénales les concernant, dite « Dupont-Moretti », en date du 7 septembre 2020, renforce les protections des élus locaux dans un contexte où plusieurs maires ont été agressés cet été.
  • Urbanisme : la planification territoriale, un nouveau cadre juridique pour les schémas de cohérence territoriale Urbanisme

    Urbanisme : la planification territoriale, un nouveau cadre juridique pour les schémas de cohérence territoriale

    27/07/20
    Deux ordonnances, prises en application de la loi Élan de 2018, ont été publiées le 18 juin 2020 afin de simplifier la planification territoriale.
  • Tous les articles juridiques