Fonction publique: journée d'action le 15 mai contre l'"austérité salariale"

Dialogue social

Les quelque cinq millions de fonctionnaires de l’Hexagone sont appelés à participer à une journée nationale d’action le 15 mai par sept syndicats notamment pour dénoncer « la politique d’austérité salariale » du gouvernement.

Dans un communiqué publié mardi 8 avril, les syndicats CFDT, CGT, CFTC, FSU, Solidaires, Unsa et FA-FP (Autonomes) « dénoncent une nouvelle fois l’absence de négociations salariales dans la fonction publique et la dégradation de la qualité de l’emploi public ».

« La politique d’austérité salariale à l’égard des agents publics aboutit à une baisse incessante de leur pouvoir d’achat », écrivent les syndicats qui réclament depuis l’arrivée au pouvoir de François Hollande un dégel du point d’indice, qui sert de base au calcul des salaires et est resté inchangé depuis 2010.

Pour les syndicats, la reconnaissance du travail des fonctionnaires « ne peut plus attendre ». Ils appellent donc les agents des trois versants de la fonction publique (État, Territoriale et Hospitalière) « à une journée nationale d’action et de mobilisation le 15 mai prochain, journée qui  pourra prendre des formes diversifiées (rassemblements, manifestations, grèves, arrêts de travail…) ».

Les fonctionnaires craignent de faire les frais du plan d’économies de 50 milliards annoncé par l’exécutif d’ici 2017.

Dans sa déclaration de politique générale mardi, Manuel Valls ne leur a pas fourni de réponse claire à ce stade. Il a indiqué que l’État serait mis à contribution à hauteur de 19 milliards d’euros, l’assurance maladie à 10 milliards d’euros et les collectivités à 10 milliards, restant vague sur les 11 milliards restants.

Dans ce contexte, augmenter le point d’indice paraît toutefois délicat. Selon la Cour des comptes, une augmentation de 1 % de sa valeur représenterait un coût de 1,8 milliard d’euros pour les trois fonctions publiques.
 

Copyright © AFP : « Tous droits de reproduction et de représentation réservés ». © Agence France-Presse 2014

L'analyse des spécialistes

  • Domaine public, occupation et mise concurrence : retours sur les apports de l’ordonnance du 19 avril 2017 Concurrence

    Domaine public, occupation et mise concurrence : retours sur les apports de l’ordonnance du 19 avril 2017

    06/12/17
    Depuis le 1er juillet 2017, les gestionnaires du domaine public sont obligés de mettre en œuvre des procédures transparentes et non discriminatoires avant d’autoriser une personne à occuper le domaine public.
  • Droit de la fonction publique et harcèlement moral: du bon usage du référé-libertés fondamentales Droits et obligations

    Droit de la fonction publique : harcèlement moral et bon usage du référé-libertés fondamentales

    15/11/17
    Le droit de ne pas être soumis à un harcèlement moral constitue, pour un agent public, une liberté fondamentale invocable dans le cadre du référé-liberté.
  • Droit de l’environnement : réforme de l’évaluation environnementale Urbanisme

    Droit de l’environnement : réforme de l’évaluation environnementale

    18/10/17
    Le projet de loi ratifiant les ordonnances n° 2016-1058 du 3 août 2016, relative à la modification des règles applicables à l’évaluation environnementale des projets, plans et programmes, et n° 2016-1060 du 3 août 2016, portant réforme des procédures destinées à assurer l’information et la participation du public à l’élaboration de certaines décisions susceptibles d’avoir une incidence sur l’environnement, a été adopté en première lecture par l’Assemblée nationale le 18 juillet 2017. Elles viennent d’être modifiées au Sénat et une commission mixte paritaire doit se réunir prochainement pour trouver un consensus sur la réduction du texte.
  • Tous les articles juridiques