Les services accomplis en qualité de contractuel sont considérés comme des services effectifs

Droits et obligations

Dans un arrêt daté du 23 décembre 2010, le Conseil d’État a considéré qu’en l’absence de « disposition expresse contraire », les services effectifs doivent être regardés comme incluant ceux qui ont été accomplis en qualité de non titulaire, et, de ce fait, doivent être pris en compte pour passer un examen professionnel interne.

Par cet arrêt, le Conseil d’État vient contredire la décision du Centre national de la fonction publique territoriale (CNFPT), première couronne Île-de-France, qui a rejeté la candidature de Mme A, professeure de danse de jazz, à l’examen professionnel d’accès au cadre d’emploi de professeur territorial d’enseignement artistique. Mme A a exercé de 1995 à 2001 des fonctions d’enseignement artistique en qualité de professeur territorial d’enseignement artistique non titulaire pour un conservatoire municipal, puis de 2001 à 2006, elle a été nommée dans le cadre d’emploi des assistants territoriaux spécialisés d’enseignement artistique, d’abord comme stagiaire, puis comme titulaire en catégorie B. En 2006, elle a posé sa candidature à l’examen professionnel interne d’accès au cadre d’emploi de professeur territorial d’enseignement artistique pour passer en catégorie A.

Le CNFPT a alors estimé que les services que Mme A avait accomplis en qualité de non titulaire ne pouvaient être pris en compte pour justifier des dix années de services effectifs exigés par le décret du 2 septembre 1991 portant statut particulier du cadre d’emplois des professeurs territoriaux d’enseignement artistique et a rejeté sa candidature.

L’arrêt n° 325144 du 23 décembre 2010 infirme ce rejet et maintient qu’« en l’absence de disposition expresse contraire », « les services effectifs (…) doivent être regardés comme incluant ceux qui ont été accomplis en qualité de non-titulaire ».

Texte de référence :

Conseil d’État, 8e et 3e sous-sections réunies, 23 décembre 2010, n° 325144

L'analyse des spécialistes

  • Comment réunir les organes délibérants des collectivités locales pendant l'état d'urgence sanitaire ? Élus

    Comment réunir les organes délibérants des collectivités locales pendant l’état d’urgence sanitaire ?

    17/11/20
    Pendant l'état d'urgence sanitaire, comment les membres des organes délibérants des collectivités locales peuvent-ils se réunir ? L'article 6 de la loi n° 2020-1379 du 14 novembre 2020 a défini les conditions de réunion d'un organe délibérant (conseil municipal, comité syndical, conseil communautaire, conseil métropolitain, conseil départemental, conseil régional et conseil territorial) d'une collectivité locale a minima jusqu'au 16 février 2021.
  • Quels ERP peuvent rester ouverts pendant le deuxième confinement ? Administration

    Quels ERP peuvent rester ouverts pendant le deuxième confinement ?

    12/11/20
    Les établissements recevant du public (ERP) sont en principe fermés pendant la durée du confinement débuté le 30 octobre 2020. Le décret n° 2020-1310 du 29 octobre 2020, complété par le décret n° 2020-1358 du 6 novembre 2020, a néanmoins autorisé l'ouverture de certains ERP.
  • Protection fonctionnelle des agents : quelles précisions dans la circulaire du 2 novembre 2020 ? Droits et obligations

    Protection fonctionnelle des agents : quelles précisions dans la circulaire du 2 novembre 2020 ?

    09/11/20
    Suite à l'effroyable assassinat de Samuel Paty, la circulaire n° MEF l-020-09086 du 2 novembre 2020 a été prise pour renforcer la protection des agents publics face aux attaques dont ils font l'objet dans le cadre de leurs fonctions. Elle précise le champ de protection fonctionnelle de tout agent public.
  • Tous les articles juridiques