L’indice de prix des dépenses communales, plus élevé que le « panier de la ménagère »

Finances locales

Sur un an, les maires subissent une inflation, hors charges financières, supérieure de 0,28 % à celle des ménages. Un écart a été mesuré également sur une longue période (2010-2018), d’environ un demi-point. Si l’on prend en compte les frais financiers, étant donné la baisse des taux d’intérêt depuis plusieurs années, l’indice est un peu moindre : + 1,36 % contre + 1,40 % pour les ménages.

Étant donné les spécificités de leurs dépenses, les communes subissent une inflation plus vive que les ménages, rapportent La Banque postale et l’Association des Maires de France (AMF) : à la fin du premier semestre 2019, l’augmentation sur un an de l’indice des prix des dépenses communales, hors frais financiers, était supérieure à l’inflation hors tabac (+ 1,68 % contre + 1,40 %). Cet écart est d’autant plus important que les communes sont peu peuplées.

En effet, dans les communes de moins de 3 500 habitants, cet indice s’élevait à + 1,90 %. Une différence due à la composition de l’indice, qui prend en compte de nombreux paramètres : frais de personnel, dépenses d’investissement, subventions et participations, achats de matières et de fournitures, entretien et réparation…

Or, il se trouve que les dépenses de personnel, qui constituent le poste principal de toutes les communes, ont un poids moins important pour les petites communes, chez qui elles représentent 33 % des dépenses totales retenues pour calculer l’indice, en moyenne sur la période 2010-2018. Alors qu’elles pèsent pour 48 % dans le budget des communes de 3 500 à 30 000 habitants, et 50 % dans celui des plus de 30 000 habitants.

En revanche, sur cette longue période, l’indice des petites communes progresse moins rapidement (+ 1,42 %), tout en restant supérieur à l’inflation hors tabac (+ 0,99 %).

À la fin du premier semestre 2019, les communes de 3 500 à 30 000 habitants enregistraient une hausse de 1,65 %, proche de la moyenne (1,68 %). À cette date, les communes de plus de 30 000 habitants connaissent une évolution moins rapide de leur indice de prix hors frais financiers : + 1,57 %), tandis que sur la période 2010-2018, elles subissaient une hausse un peu plus importante (+ 1,49 %) que la moyenne nationale, en raison de leurs frais de personnel.

L’indice des prix des dépenses communales est en cours de refonte.

Marie Gasnier

 

Composition du « panier du maire »

L’indice des prix des dépenses communales est composé d’indices dont le poids est important (dépenses de personnel et coûts de la construction) et d’autres dont le poids est faible dans la composition de l’indice global, mais qui sont fortement volatils : composante « taux court » de l’indice de prix des frais financiers, composante « taux long », prix des combustibles et carburants, communications et matériels informatiques (en baisse quasi continue depuis 1999).

Posté le par

Recommander cet article