Le train des réformes de la catégorie B en marche

Rémunération

Le décret cadre réformant la catégorie B de la territoriale et le décret relatif à l’échelonnement indiciaire de cette catégorie viennent d’être publiés au Journal officiel.

Avec 160 000 agents concernés, le projet de réforme de la catégorie B n’est pas une mince affaire au vu des allers-retours entre le gouvernement, à travers la DGCL, et le CSFPT. Chaque mot, chaque ligne compte.

Le décret « cadre » enfin publié
Le décret n° 2010-329 du 22 mars 2010 (JO du 26 mars 2010) portant dispositions statutaires communes à divers cadres d’emplois de fonctionnaires de la catégorie B de la fonction publique territoriale est une première étape. Quelques aménagements légers y ont été apportés suites aux critiques du CSFPT mais le texte reste très calqué sur la fonction publique d’État. Au menu donc de ce texte « cadre » : dispositions relatives au recrutement dans le premier et le deuxième grade, classement dans ces grades lors de la nomination, conditions d’avancement et de promotion et détachement.

Échelonnement indiciaire
A aussi été publié au Journal officiel, le décret n° 2010-330 du 22 mars 2010 fixant l’échelonnement indiciaire applicable aux membres des cadres d’emplois régis par le décret n° 2010-329 du 22 mars 2010 portant dispositions statutaires communes à plusieurs cadres d’emplois de fonctionnaires de la catégorie B de la fonction publique territoriale. Il met à jour l’échelonnement indiciaire applicable aux membres des cadres d’emplois de la catégorie B (de l’indice brut 325 à 660) et il précise qu’au 1er janvier 2012, les 10e et 11e échelons du troisième grade seront respectivement portés aux indices bruts 646 et 675.

Au cours des semaines et mois qui viennent, il appartient maintenant au CSFPT de poursuivre l’étude des textes de réforme de la catégorie B. Première salve d’examens lors de sa séance plénière du 28 avril prochain sur la rénovation de la filière technique.

Franck Vercuse

Textes de référence :

Décret n° 2010-329 du 22 mars 2010 portant dispositions statutaires communes à divers cadres d’emplois de fonctionnaires de la catégorie B de la fonction publique territoriale

Décret n° 2010-330 du 22 mars 2010 fixant l’échelonnement indiciaire applicable aux membres des cadres d’emplois régis par le décret n° 2010-329 du 22 mars 2010 portant dispositions statutaires communes à plusieurs cadres d’emplois de fonctionnaires de la catégorie B de la fonction publique territoriale

L'analyse des spécialistes

  • Les arrêtés de péril, question de droit et questions sociales Urbanisme

    Les arrêtés de péril, question de droit et questions sociales

    11/12/18
    L'effondrement récent de deux immeubles d'habitation au centre-ville de Marseille réinterroge les acteurs publics et la population sur les pouvoirs de police du maire en matière d'habitat dégradé. En effet, quel que soit le propriétaire du bâtiment, dès lors qu'il constitue une menace pour la sécurité publique, il ne peut pas échapper au contrôle et à l'intervention de la sphère publique.
  • La reconnaissance des signes diacritiques dans les documents de l'état civil Administration

    La reconnaissance des signes diacritiques dans les documents de l’état civil

    29/10/18
    Intimement lié à la linguistique et obéissant aux règles grammaticales propres à chaque langue, l'usage du signe diacritique est devenu, entre les défenseurs du français et les tenants des langues régionales*, un sujet polémique qui a des implications jusque dans  l'établissement des actes de l'état civil.
  • Quelles sont les règles régissant les modalités d'affichage publicitaire sur les monuments historiques ? Urbanisme

    Quelles sont les règles régissant les modalités d’affichage publicitaire sur les monuments historiques ?

    05/09/18
    Les Journées du patrimoine, les 15 et 16 septembre prochains seront l'occasion de découvrir des monuments historiques méconnus ou habituellement fermés au public. Certains d'entre eux, en cours de restauration, ne seront pas ouverts au public, dissimulés derrière des échafaudages, voire de grandes bâches publicitaires qui ne font pas toujours l'unanimité. Il faut savoir que l'affichage publicitaire sur un monument historique est très encadré juridiquement ce qui n'empêche pas un recours accru à son utilisation révélant parfois certains abus.
  • Tous les articles juridiques