Départ anticipé à la retraite des fonctionnaires parents d'un enfant handicapé et principe d'égalité

Retraite

Les parents d’enfants handicapés ayant interrompu ou réduit leur activité, après que leur enfant handicapé a atteint trois ans et alors qu’il est encore à leur charge, ne peuvent pas être exclus du bénéfice du départ anticipé à la retraite avec jouissance immédiate.

Il résulte des dispositions du deuxième alinéa du I de l’article R. 37 du Code des pensions civiles et militaires de retraite (CPCMR) que le bénéfice d’un départ anticipé à la retraite avec jouissance immédiate, tel que défini à l’article L. 24 du même Code, est conditionné à une interruption ou une réduction d’activité du parent fonctionnaire durant les trois ans suivant la naissance de l’enfant handicapé. La différence de traitement qui résulte de ces dispositions réglementaires entre les parents d’un enfant handicapé qui ont réduit ou interrompu leur activité avant que leur enfant ait atteint l’âge de trois ans et ceux qui ont réduit ou interrompu leur activité après que leur enfant a atteint cet âge alors qu’il est encore à leur charge, ne se justifie ni par un motif d’intérêt général, ni par une différence de situation au regard des préjudices de carrière liées à la charge supplémentaire qu’impose l’éducation d’un enfant handicapé que la mesure vise à compenser.

Il suit de là que le deuxième alinéa du I de l’article R. 37 du CPCMR méconnaît le principe d’égalité en excluant du bénéfice du départ anticipé à la retraite avec jouissance immédiate les parents d’enfants handicapés ayant interrompu ou réduit leur activité après que leur enfant handicapé a atteint trois ans et alors qu’il est encore à leur charge.

 

Texte de référence : Conseil d’État, 7e / 2e SSR, 16 décembre 2015, n° 387815

L'analyse des spécialistes

  • La médiation en droit de la fonction publique : un préalable obligatoire Fonction publique

    La médiation en droit de la fonction publique : un préalable obligatoire

    25/06/18
    « La médiation accompagne un immense mouvement de l’humanité moderne : avoir le droit d’être différent, mais vivre ensemble cette différence sans souffrir ni faire souffrir, sans être détruit, ni détruire, sans vainqueur ni vaincu », cette citation de Stephen Bensimon (Panorama des médiations du monde L’Harmattan, 2010) doit aujourd’hui faire sa place en droit public.
  • Rapport de la Cour des comptes européenne sur les PPP : un constat qui ne doit pas décourager l’initiative publique des grands projets Partenariat public-privé

    Rapport de la Cour des comptes européenne sur les PPP : un constat qui ne doit pas décourager l’initiative publique des grands projets

    31/05/18
    Les Cours des comptes européenne et française partagent un constat similaire et émettent des alertes de bon sens. Mais ces alertes doivent s’appliquer selon notre point de vue à tous types de projets du secteur public, et pas qu’aux PPP. Quant à ces derniers, ils pourraient continuer à procurer des effets vertueux au secteur public, à condition d’y avoir recours pour des bonnes raisons et d’une manière adéquate.
  • Appel à projets, commande publique ou subvention, comment les distinguer ? Commande publique

    Appel à projets, commande publique ou subvention, comment les distinguer ?

    10/04/18
    La distinction entre les subventions et la commande publique est plus claire qu'auparavant en raison des définitions données par les textes. Toutefois, des incertitudes subsistent, qui sont en particulier liées au développement de procédures intermédiaires sous la forme notamment d'appels à projets.
  • Tous les articles juridiques