Les entreprises innovantes, nouvelles alliées de l’acheteur public 3.0

Achats

Les entreprises du secteur privé témoignent chaque jour de l’importance de l’innovation que ce soit pour conserver et développer leurs parts de marché ou tout simplement rester au contact du marché et des attentes de leurs clients.

Ces innovations plus ou moins disruptives impactent désormais le quotidien de chacun aussi bien à titre personnel que professionnel. Il suffit de constater la vitesse à laquelle le mot « ubérisation » est entré dans le langage courant. Un concept présenté avec réalisme et enjeux au sein du livre de Denis Jacquet : « L’ubérisation, un ennemi qui vous veut du bien ».

Il serait toutefois hasardeux de laisser le secteur public à l’écart de cette transformation profonde de la société et de nos économies. Non pas de manière démagogique mais parce que le citoyen, avant tout consommateur de produits et de services, attend du service public un niveau de qualité mais surtout un niveau de modernité significatif et ce rappelons-le sans débourser le moindre euro supplémentaire !

Achat public innovant ou innovation au sein de l’achat public ?

Achat public et innovant sont devenus avec le temps des mots possibles à associer dans une même phrase. Les enjeux avec le secteur privé sont différents mais tout aussi essentiels : optimisation budgétaire, simplification administrative, efficience des services publics, adaptation à la réglementation… La dynamique impulsée depuis 2012 (BPI, French Tech, objectifs en matière d’achat public innovant, mobilisation forte d’acteurs comme la DAE, l’UGAP…) peut toutefois interroger, tant l’achat public innovant n’a été vu que comme un soutien aux startups notamment en amorçage. Cette approche pertinente, mais quelque peu réductrice, pourrait nous faire oublier le rôle clé de certaines innovations notamment lorsqu’elles concernent directement la fonction achat de nos organisations.

Professionnalisation et formation des acteurs, optimisation du sourcing, gestion et sécurisation du processus achat, gestion de la relation fournisseur ou encore attractivité de l’entité publique sont autant d’exemples ci-après illustrés.

L’innovation au service de la professionnalisation des acteurs

Qui dit professionnalisation des acteurs dit professionnalisation de tous les acteurs, c’est-à-dire entreprises, acheteurs, juristes, comptables… L’UGAP avait par exemple identifié cette demande en proposant, dès fin 2014, une offre inédite et innovante de prestataires d’e-learning sur mesure (Edufactory et Viaaduc). Une offre qui a rencontré un réel succès notamment dans la mise en place de modules d’accompagnement basés sur des serious games ou la mise en place d’universités virtuelles. Le développement rapide de la réalité virtuelle devrait d’ailleurs accélérer le recours à ces solutions performantes en matière de formation (rapport coût/efficience). Citons par exemple, l’avancée en la matière de la société Simango dans le domaine de la santé.

L’innovation au service des études de marché et du sourcing

Si le décret du 25 mars 2016 relatif aux marchés publics a consacré le sourcing au sein des marchés publics, il a de fait généré énormément d’attentes en matière d’outils notamment pour assurer la traçabilité de cette phase. Ainsi a-t-on vu naître et grandir rapidement des sociétés comme Silex ou encore NouMa qui proposent une approche innovante tant en ce qui concerne la planification des achats que la recherche de procédures d’achat déjà initiées.

Silex est une solution unique de sourcing achat cognitif en mode Saas dont la vocation est d’accompagner les services achats dans la digitalisation de leur dispositif de sourcing. Les services de l’État, des GHT et des collectivités territoriales devraient prochainement intégrer massivement cette solution.

NouMa est un moteur de recherche de procédures de marchés publics de dernière génération aussi bien utilisé par les entreprises pour trouver des opportunités de marchés publics que par de nombreux acheteurs publics pour accroître leur expertise sur certains périmètres d’achats. La volonté de NouMa est de simplifier et faciliter le processus de candidature aux appels d’offres des marchés publics pour les TPE/PME. Les équipes ont conçu une plateforme ergonomique et intuitive offrant des résultats pertinents et l’ensemble des documents nécessaires à la réponse. La plateforme offre un forfait unique comprenant toutes les fonctionnalités (DCE consultables et téléchargeables, régions de recherche illimitées, création d’alertes, etc).

L’innovation au service de la gestion et sécurisation du processus achat

Souvent évoquées, la gestion et la sécurisation du processus achat ne sont approchées qu’au regard du fameux profil acheteur faisant oublier d’autres enjeux fondamentaux au sein des établissements publics que ce soit en termes de travail collaboratif qu’en termes de gestion des droits et des accès. Ainsi, deux solutions peuvent être ainsi mises en lumière au sein de cet article de par leur reconnaissance désormais réelle à une échelle internationale.

Wimi est une plateforme collaborative utilisée par de nombreux acheteurs publics. Cet outil facilite le travail collaboratif et la gestion en mode projet. Il permet notamment à de nombreux services achats la réalisation de leur programmation achat avec les prescripteurs, la préparation à plusieurs d’un dossier de consultation ou encore le déploiement en interne de nouveaux marchés publics. Sécurisé, accessible et simple d’utilisation, il concoure à l’efficience et productivité de nombreux services achats de personnes publiques et privées.

La sécurité juridique d’une procédure de marché public demeure un enjeu majeur pour les acheteurs publics. Souvent délaissée, la gestion des identités et des accès (physiques et numériques) est pourtant un élément clé tant l’accès aux éléments d’une procédure de marché public doit être encadré pour assurer l’égalité de traitement (phase de sourcing, phase de négociation, information des candidats…). Usercube, solution reconnue, se distingue dans ce domaine par son efficience, sa simplicité d’utilisation et son prix. En témoigne par exemple Eaux de Paris.

L’innovation au service du pilotage de la conformité fournisseur

Les relations entre acheteurs publics et entreprises génèrent de nombreux processus d’échanges et de gestion de documents et d’informations (certificats divers, qualifications, attestations sociales et fiscales, données bancaires…). Disposer au bon moment de données fiables et certifiées est un enjeu majeur imposant aujourd’hui le recours à des tiers experts en la matière tant il est désormais inimaginable de gérer en interne cet enjeu (traçabilité, horodatage, webservices, interfaçages SI, conformité en temps réel aux exigences réglementaires…). Un acteur apparu il y a plus de 10 ans est devenu leader en la matière. En effet, e-attestations.com est une plateforme utilisée par de grands donneurs d’ordre. e-Attestations.com a pour mission d’aider ses clients qu’ils soient donneurs d’ordre ou pouvoirs adjudicateurs à piloter la conformité de leurs fournisseurs. Jeune entreprise innovante française, e-Attestations.com est éditeur du logiciel en ligne e-Attestations qui permet de collecter, contrôler, indexer, mettre à jour, relancer et archiver automatiquement les attestations et documents réglementaires et administratifs des fournisseurs selon leur activité, leur taille et leur environnement juridique. Avec plus de 500 clients de taille et de secteur d’activité les plus variés, les logiciels e-Attestations sont également intégrés dans les principaux systèmes d’information du marché.

L’innovation au service de l’attractivité de l’entité publique

Le déploiement de n’importe quel outil ou solution digitale n’a de sens que parce qu’il s’inscrit au sein d’une équipe de collaborateurs professionnels, experts et impliqués. Disposer des meilleurs acheteurs, juristes ou encadrants est devenu un  enjeu majeur au sein des organisations publiques notamment à l’heure d’une mutualisation accélérée. Ainsi l’attractivité de celles-ci est-elle posée ?

Communiquer sur le caractère professionnel de ses achats, la modernité de son établissement public, ses valeurs en termes de compliance est également important pour rendre plus attractif et plus performant ses procédures achat. Ainsi pouvoir toucher de manière simple, rapide et  économique un large public à la fois citoyen et professionnel est aujourd’hui possible grâce à des solutions innovantes comme Algolinked par exemple. Chaque jour, les algorithmes de cette solution identifient les articles de 30 000 journalistes actifs pour cibler ceux qui pourraient parler de votre entité publique.

En conclusion

Si l’on évoque depuis plusieurs mois voir années, l’achat public innovant, a-t-on peut-être oublié d’évoquer l’acheteur public innovant ou l’innovation dans les processus achat.

Si les acheteurs publics considèrent le futur Code de la commande publique, la dématérialisation totale des marchés publics, le RGPD ou encore l’Open Data comme leurs dernières préoccupations avant une accalmie, je suis au regret de dire que nous allons tous désormais devoir faire preuve, et de manière permanente, d’innovation au sein de nos processus et de nos pratiques ! Les exemples présentés au sein de cet article en témoignent. Le recours indispensable à ces innovations conduira à la nécessaire transformation de nos organisations, de nos approches du management et in fine de nos comportements « achats ».

L’acheteur public est ainsi comme souvent l’Homme l’a été dans l’histoire, le principal acteur de son évolution, ce qui est, nous en conviendrons, in fine, rassurant.

Sébastien Taupiac,
Directeur Santé à l’UGAP

Posté le par

Recommander cet article

Réagissez à cet article sur le forum