Contrats de partenariat : les justifications du recours doivent être concrètes et précises

Commande publique

La démonstration de l’impossibilité de définir les moyens techniques ou d’établir le montage financier ou juridique du projet et le caractère favorable du bilan entre avantages et inconvénients ne sauraient se limiter à l’invocation de difficultés inhérentes à tout projet.

La seule invocation, par l’acheteur, de la complexité qui résulterait de la multiplicité des travaux et des prestations envisagées et de leurs difficultés techniques ne saurait suffire à justifier le recours au contrat de partenariat, en l’absence de circonstances particulières de nature à établir qu’il lui était impossible de définir, seul et à l’avance, les moyens propres à satisfaire ses besoins. En outre, le rapport final d’évaluation préalable qui se borne à justifier le recours au contrat de partenariat par des développements généraux sur l’intérêt juridique et financier de ce contrat, sans justifier concrètement et précisément l’intérêt du montage, ne saurait constituer, devant le juge, la preuve de la complexité invoquée.

 

Texte de référence : CAA de Nantes, 4e chambre, 16 mars 2018, n° 16NT04075, Inédit au recueil Lebon

L'analyse des spécialistes

  • Vers une modification du financement de la rupture conventionnelle dans la fonction publique territoriale ? Fonction publique

    Vers une modification du financement de la rupture conventionnelle dans la fonction publique territoriale ?

    12/10/21
    Les collectivités territoriales doivent non seulement supporter à la fois le coût de l'indemnité spécifique de rupture conventionnelle, mais aussi celui de l'indemnisation chômage de l'agent. Or, malgré les difficultés de recourir à la rupture conventionnelle, à ce jour, le Gouvernement n'envisage pas de modifier les modalités de financement de la rupture conventionnelle.
  • Comment améliorer l’articulation des compétences entre l’État et les collectivités territoriales en cas d’état d’urgence Sécurité

    Comment améliorer l’articulation des compétences entre l’État et les collectivités territoriales en cas d’état d’urgence

    05/10/21
    Dans son rapport d'étude annuelle intitulé « les états d'urgence : la démocratie sous contraintes », le Conseil d'État émet deux propositions pour améliorer l'articulation des compétences entre l'État et les collectivités territoriales afin de mettre en œuvre les états d'urgence.
  • Quelle répression des atteintes commises contre les forces de sécurité intérieure ? Sécurité

    Quelle répression des atteintes commises contre les forces de sécurité intérieure ?

    29/09/21
    Le projet de loi relatif à la responsabilité pénale et à la sécurité intérieure envisage de renforcer la répression des atteintes commises contre les forces de sécurité intérieure.
  • Tous les articles juridiques