La cession d’un marché n’est pas nécessairement soumise à la signature d’un avenant

Commande publique

Si la cession d’un contrat administratif ne peut intervenir qu’avec l’accord de la personne publique contractante, cet accord peut n’être qu’implicite etrésulter de l’attitude de l’administration.

En ayant accepté, pour un marché d’étude à phases, la remise du rapport de la deuxième phase ainsi que l’exécution et le règlement de sa troisième phase, le pouvoir adjudicateur doit être regardé comme ayant accepté implicitement mais nécessairement, aux mêmes conditions, la cession du marché.

 

Texte de référence : CAA Bordeaux, 24 novembre 2014, req. n° 13BX00511

L'analyse des spécialistes

  • Maîtrise des dépenses de fonctionnement des collectivités locales : quel avenir pour les “contrats de Cahors” ? Finances locales

    Maîtrise des dépenses de fonctionnement des collectivités locales : quel avenir pour les “contrats de Cahors” ?

    12/05/21
    Est-ce qu'une deuxième vague de contractualisation triennale entre l'État et les collectivités territoriales peut reprendre sous la forme de « contrats de Cahors » ? Décryptage.
  • Quel avancement pour un agent en cas d’absence injustifiée ? Management

    Quel avancement pour un agent en cas d’absence injustifiée ?

    05/05/21
    Dans un arrêt en date du 1er avril 2021, la Cour administrative d'appel de Marseille a estimé que les absences injustifiées d'un agent le privent d'une inscription sur le tableau d'avancement.
  • Quels pouvoirs de police du maire dans la proposition de loi “Sécurité globale” ? Élus

    Quels pouvoirs de police du maire dans la proposition de loi “Sécurité globale” ?

    07/04/21
    Dans quelle mesure les pouvoirs de police du maire sont-ils renforcés après le vote par la commission mixte paritaire1 du texte de la proposition de loi pour une sécurité globale préservant les libertés qui prévoit d'expérimenter l'élargissement du domaine d'intervention de la police municipale sur la voie publique ?
  • Tous les articles juridiques