Élections municipales et agent salarié communal

Droits et obligations

La réponse du 17 novembre 2020 à la question écrite n° 32488 précise qu’un agent salarié communal devra, au plus tard la veille de l’élection, faire cesser tout lien avec son employeur.

Aux termes de l’article L. 231 du Code électoral, les agents salariés communaux ne peuvent être élus au conseil municipal de la commune qui les emploie. L’inéligibilité s’apprécie au jour de l’élection. Aussi, un agent salarié communal devra, au plus tard la veille de l’élection, faire cesser tout lien avec son employeur soit en démissionnant, soit en se mettant en disponibilité ou en détachement. Si tel n’est pas le cas, à l’issue des élections, le préfet saisira d’office le juge administratif en application de l’article L. 248 du Code électoral. Par ailleurs, les personnes exerçant la fonction de secrétaire de mairie ne se trouvent pas nécessairement dans une position plus favorable que les autres candidats. En effet, le fait pour un candidat d’exercer des fonctions lui donnant accès à des informations relatives à l’action communale n’est pas de nature à le placer en situation d’inégalité à l’égard des autres candidats, dès lors que ces derniers disposent de la possibilité d’accéder aux informations en question. De plus, les règles d’organisation des scrutins politiques et de propagande électorale prévues par le Code électoral font obstacle à ce qu’un fonctionnaire municipal puisse abuser de sa position pour influer sur le résultat du scrutin.

 

Texte de référence : Question écrite n° 32488 de Mme Marianne Dubois (Les Républicains – Loiret) du 29 septembre 2020, Réponse publiée au JOAN le 17 novembre 2020

L'analyse des spécialistes

  • Quelle expérimentation par les collectivités locales du recours au financement participatif obligataire ? Finances locales

    Quelle expérimentation par les collectivités locales du recours au financement participatif obligataire ?

    20/10/21
    Pendant une période de trois années, les collectivités territoriales pourront recourir à des obligations pour tous leurs projets de financement participatif.
  • Vers une modification du financement de la rupture conventionnelle dans la fonction publique territoriale ? Fonction publique

    Vers une modification du financement de la rupture conventionnelle dans la fonction publique territoriale ?

    12/10/21
    Les collectivités territoriales doivent non seulement supporter à la fois le coût de l'indemnité spécifique de rupture conventionnelle, mais aussi celui de l'indemnisation chômage de l'agent. Or, malgré les difficultés de recourir à la rupture conventionnelle, à ce jour, le Gouvernement n'envisage pas de modifier les modalités de financement de la rupture conventionnelle.
  • Comment améliorer l’articulation des compétences entre l’État et les collectivités territoriales en cas d’état d’urgence Sécurité

    Comment améliorer l’articulation des compétences entre l’État et les collectivités territoriales en cas d’état d’urgence

    05/10/21
    Dans son rapport d'étude annuelle intitulé « les états d'urgence : la démocratie sous contraintes », le Conseil d'État émet deux propositions pour améliorer l'articulation des compétences entre l'État et les collectivités territoriales afin de mettre en œuvre les états d'urgence.
  • Tous les articles juridiques