Droit de recours d'une décision initiale de licenciement

Fonction publique

Dans un avis du 23 décembre 2016, la Haute juridiction indique les décisions susceptibles de recours pour excès de pouvoir dans le cadre du licenciement d’un agent contractuel.

La lettre recommandée de notification de la décision de licenciement, la décision de reclassement ainsi que les décisions de placement en congé sans traitement et de licenciement en cas d’échec de la procédure de reclassement constituent des décisions faisant grief dans le cadre du licenciement d’un agent contractuel. Elles sont donc susceptibles de recours pour excès de pouvoir. L’annulation de la décision de licenciement emporte l’annulation des décisions de reclassement, de placement en congé sans traitement ou de licenciement en cas de refus de l’emploi. Enfin, un agent peut exciper de l’illégalité de la décision de licenciement à l’appui de conclusions dirigées contre les décisions prononçant son reclassement. Le reclassement doit avoir placé l’agent en congé sans traitement ou procédé à son licenciement en cas de refus de l’emploi proposé par l’administration ou d’impossibilité de reclassement au terme du congé de reclassement.

 

Texte de référence : Conseil d’État, 7e – 2e chambres réunies, 23 décembre 2016, n° 402500, Publié au recueil Lebon

L'analyse des spécialistes

  • Vers une modification du financement de la rupture conventionnelle dans la fonction publique territoriale ? Fonction publique

    Vers une modification du financement de la rupture conventionnelle dans la fonction publique territoriale ?

    12/10/21
    Les collectivités territoriales doivent non seulement supporter à la fois le coût de l'indemnité spécifique de rupture conventionnelle, mais aussi celui de l'indemnisation chômage de l'agent. Or, malgré les difficultés de recourir à la rupture conventionnelle, à ce jour, le Gouvernement n'envisage pas de modifier les modalités de financement de la rupture conventionnelle.
  • Comment améliorer l’articulation des compétences entre l’État et les collectivités territoriales en cas d’état d’urgence Sécurité

    Comment améliorer l’articulation des compétences entre l’État et les collectivités territoriales en cas d’état d’urgence

    05/10/21
    Dans son rapport d'étude annuelle intitulé « les états d'urgence : la démocratie sous contraintes », le Conseil d'État émet deux propositions pour améliorer l'articulation des compétences entre l'État et les collectivités territoriales afin de mettre en œuvre les états d'urgence.
  • Quelle répression des atteintes commises contre les forces de sécurité intérieure ? Sécurité

    Quelle répression des atteintes commises contre les forces de sécurité intérieure ?

    29/09/21
    Le projet de loi relatif à la responsabilité pénale et à la sécurité intérieure envisage de renforcer la répression des atteintes commises contre les forces de sécurité intérieure.
  • Tous les articles juridiques