Un nouveau départ pour l'Observatoire de la parité

Parité

Le nouvel Observatoire de la parité devrait être opérationnel avant la fin de l’année.

L’ancienne députée Danielle Bousquet, présidente de l’association « L’Assemblée des femmes », s’est vu confier le 31 juillet, par la ministre des Droits des femmes, Najat Vallaud-Belkacem, une mission de préfiguration du nouvel Observatoire de la parité. Objectif : redéfinir le rôle et les moyens de cet Observatoire. Les conclusions seront rendues en octobre et Danielle Bousquet prendra alors la présidence de l’Observatoire.

La ministre et Danielle Bousquet ont insisté sur « la volonté que les concepts de parité et d’égalité irriguent l’ensemble des politiques publiques et que les textes de loi soient éclairés par leurs incidences respectives sur les hommes et  femmes. » Najat Vallaud-Belkacem a rappelé la nécessité d’une approche interministérielle pour la mise en œuvre effective de la parité. Tous les ministères seront prochainement dotés d’un haut commissaire à l’égalité. Le Comité interministériel aux droits des femmes se réunira en octobre prochain.

L'analyse des spécialistes

  • Modernisation des règles de gestion des biens immobiliers du domaine public Urbanisme

    Modernisation des règles de gestion des biens immobiliers du domaine public

    12/12/17
    La gestion du patrimoine immobilier des collectivités publiques est un sujet aussi complexe que sensible. Retours sur les principaux points établis par l'ordonnance n° 2017-562 du 19 avril 2017.
  • Domaine public, occupation et mise concurrence : retours sur les apports de l’ordonnance du 19 avril 2017 Concurrence

    Domaine public, occupation et mise concurrence : retours sur les apports de l’ordonnance du 19 avril 2017

    06/12/17
    Depuis le 1er juillet 2017, les gestionnaires du domaine public sont obligés de mettre en œuvre des procédures transparentes et non discriminatoires avant d’autoriser une personne à occuper le domaine public.
  • Droit de la fonction publique et harcèlement moral: du bon usage du référé-libertés fondamentales Droits et obligations

    Droit de la fonction publique : harcèlement moral et bon usage du référé-libertés fondamentales

    15/11/17
    Le droit de ne pas être soumis à un harcèlement moral constitue, pour un agent public, une liberté fondamentale invocable dans le cadre du référé-liberté.
  • Tous les articles juridiques