Allocation d'assurance-chômage

Protection sociale

Dans un arrêt n° 427696 du 14 octobre 2020, le Conseil d’État apporte des précisions sur les modalités de versement de l’allocation d’assurance-chômage versée aux agents involontairement privés d’emploi et sur la demande à adresser à Pôle emploi.

En vertu de l’article L. 5424-1 du Code du travail, les agents fonctionnaires et non fonctionnaires de l’État involontairement privés d’emploi ont droit à une allocation d’assurance dont l’employeur assure la charge et dont il peut, en application de l’article L. 5424-2 du même Code, confier la gestion à Pôle emploi par convention. Une telle convention de gestion ayant été signée entre l’ancien employeur du requérant et Pôle emploi, cet établissement public assurait pour le compte des administrations de l’État relevant des ministères économiques et financiers le calcul et le versement des prestations depuis le 1er février 2014. S’agissant des prestations dues au titre de la période antérieure à cette date, à supposer que la convention conclue entre l’État et Pôle emploi soit restée sans incidence sur leur gestion, la demande adressée par le requérant à Pôle emploi en novembre 2014 devait être regardée comme adressée à l’État, compétent en la matière. En effet, en l’absence de décision expresse de l’État sur cette demande, il était réputé l’avoir implicitement rejetée à l’expiration du délai de deux mois suivant la date de sa réception par Pôle emploi dès lors que ce dernier était tenu de la transmettre à l’autorité compétente en application des articles L. 114-2, L. 114-3 et L. 231-4 combinés du Code des relations entre le public et l’administration (CRPA).

Texte de référence : Conseil d’État, 1re – 4e chambres réunies, 14 octobre 2020, n° 427696

L'analyse des spécialistes

  • Maîtrise des dépenses de fonctionnement des collectivités locales : quel avenir pour les “contrats de Cahors” ? Finances locales

    Maîtrise des dépenses de fonctionnement des collectivités locales : quel avenir pour les “contrats de Cahors” ?

    12/05/21
    Est-ce qu'une deuxième vague de contractualisation triennale entre l'État et les collectivités territoriales peut reprendre sous la forme de « contrats de Cahors » ? Décryptage.
  • Quel avancement pour un agent en cas d’absence injustifiée ? Management

    Quel avancement pour un agent en cas d’absence injustifiée ?

    05/05/21
    Dans un arrêt en date du 1er avril 2021, la Cour administrative d'appel de Marseille a estimé que les absences injustifiées d'un agent le privent d'une inscription sur le tableau d'avancement.
  • Quels pouvoirs de police du maire dans la proposition de loi “Sécurité globale” ? Élus

    Quels pouvoirs de police du maire dans la proposition de loi “Sécurité globale” ?

    07/04/21
    Dans quelle mesure les pouvoirs de police du maire sont-ils renforcés après le vote par la commission mixte paritaire1 du texte de la proposition de loi pour une sécurité globale préservant les libertés qui prévoit d'expérimenter l'élargissement du domaine d'intervention de la police municipale sur la voie publique ?
  • Tous les articles juridiques