Maladies présumées d'origine professionnelle

Santé et sécurité au travail

L’arrêt du Conseil d’État du 18 juillet 2018, requête n° 412153, est relatif aux conditions qui définissent la manière dont sont contractées les maladies professionnelles.

Les conditions qui définissent la manière dont sont contractées les maladies professionnelles, et qui sont susceptibles de figurer, à ce titre, dans les tableaux désignant les maladies présumées d’origine professionnelle, ne peuvent légalement porter que sur le délai maximum de constatation d’une maladie, la durée d’exposition ou la liste limitative des travaux à même de provoquer une maladie. Ces conditions ne sauraient méconnaître le principe de présomption d’imputabilité des maladies professionnelles. Ces dispositions ne font pas obstacle à ce que le pouvoir réglementaire, auquel il incombe de désigner avec suffisamment de précisions ces maladies, définisse à cette fin, dans le respect du principe de présomption d’imputabilité, les éléments du diagnostic d’une pathologie d’origine professionnelle.

 

Texte de référence : Conseil d’État, 1re et 4e chambres réunies, 18 juillet 2018, n° 412153

L'analyse des spécialistes

  • Les 10’ juridiques avec Landot & associés #8 Élus

    Les 10’ juridiques avec Landot & associés #8

    14/10/19
    WEKA et le cabinet Landot et associés vous donnent rendez-vous tous les 15 jours pour analyser l’essentiel de l’actualité juridique du monde territorial : l’expertise en 10 minutes au plus proche de vos besoins.
  • Le droit à indemnisation des agents publics hospitaliers privés illégalement de garde Santé

    Le droit à indemnisation des agents publics hospitaliers privés illégalement de garde

    14/10/19
    Par un arrêt n° 410724 du 26 juillet 2018, le Conseil d'État a rappelé que si l'exercice d'astreintes ne saurait constituer un droit, un agent illégalement privé de ses gardes peut être indemnisé de la perte financière subie, du fait de son exclusion d'un dispositif de garde.
  • Les 10’ juridiques avec Landot & associés #7 Urbanisme

    Les 10’ juridiques avec Landot & associés #7

    30/09/19
    WEKA et le cabinet Landot et associés vous donnent rendez-vous tous les 15 jours pour analyser l’essentiel de l’actualité juridique du monde territorial : l’expertise en 10 minutes au plus proche de vos besoins.
  • Tous les articles juridiques