Jean-Claude Mailly (FO) publie un livre pour "sauver" le service public

Dialogue social

Le numéro un de FO, Jean-Claude Mailly, a présenté lundi 29 septembre un livre qu’il vient de publier pour « sauver le service public » qui, en dix ans, « a été considérablement amputé » conduisant par endroits à la « désertification » du pays.

« Alors que la population française a augmenté de 4,2 millions en dix ans, le nombre de ureaux de poste a été divisé par deux, plus de 300 tribunaux ont été supprimés de même que 14 % des services des hôpitaux et 7 % des maternités, des commissariats et des gendarmeries ont été fermés » et « 16 % de classes et 5 % d’écoles ont été supprimées », souligne le secrétaire général de FO.

Le livre égrène 250 exemples concrets, recensés dans toutes les régions et dans tous les services publics, qui sont « l’illustration par l’exemple des conséquences du retrait de l’action publique » conduisant dans certains endroits à « une désertification de la République et un accroissement des inégalités », selon FO.

L’un des exemples les plus significatifs est la ville de Joigny (Yonne) qui est « en train de mourir », selon M. Mailly. La commune a perdu 14 % de sa population, son économie a perdu 15 % de chiffres d’affaires et son centre ville 30 % de commerces après les suppressions en 2004 de la maternité et du service de hirurgie, en 2009 de deux tribunaux et le transfert en 2010 d’un groupe des armées spécialisé dans la cartographie militaire, souligne-t-il. Ces suppressions ont entraîné d’autres fermetures (classes, services sociaux, professions libérales). Joigny vient d’être classée « ville pauvre » et d’autres cités comme Carcassone, Colmar ou Fréjus, sont menacées de la même façon, selon FO.

Le secrétaire général de FO renouvelle sa demande d’un « débat sur le rôle et les missions du service public », une demande qu’il avait déjà formulée en vain en 2007 auprès de l’ex-président Nicolas Sarkozy et en 2012 auprès de François Hollande.

M. Mailly  n’est pas opposé à des réformes, « on ne dit pas que rien ne doit changer », mais « il faut au préalable un débat » et une « visibilité ».

Le secrétaire général de FO ne cache pas que la parution de ce livre coïncide avec la campagne de FO pour les élections professionnelles dans la fonction publique du 4 décembre.

Le livre de 90 pages, sous le titre « Il faut sauver le service public« , est publié aux éditions Librio (Flammarion) et est disponible mercredi au prix de 3 euros.
 

Copyright © AFP : « Tous droits de reproduction et de représentation réservés ». © Agence France-Presse 2014

L'analyse des spécialistes

  • Rapport de la Cour des comptes européenne sur les PPP : un constat qui ne doit pas décourager l’initiative publique des grands projets Partenariat public-privé

    Rapport de la Cour des comptes européenne sur les PPP : un constat qui ne doit pas décourager l’initiative publique des grands projets

    31/05/18
    Les Cours des comptes européenne et française partagent un constat similaire et émettent des alertes de bon sens. Mais ces alertes doivent s’appliquer selon notre point de vue à tous types de projets du secteur public, et pas qu’aux PPP. Quant à ces derniers, ils pourraient continuer à procurer des effets vertueux au secteur public, à condition d’y avoir recours pour des bonnes raisons et d’une manière adéquate.
  • Appel à projets, commande publique ou subvention, comment les distinguer ? Commande publique

    Appel à projets, commande publique ou subvention, comment les distinguer ?

    10/04/18
    La distinction entre les subventions et la commande publique est plus claire qu'auparavant en raison des définitions données par les textes. Toutefois, des incertitudes subsistent, qui sont en particulier liées au développement de procédures intermédiaires sous la forme notamment d'appels à projets.
  • Collectivités publiques et protection des données à caractère personnel : l'impact du RGPD Administration

    Collectivités publiques et protection des données à caractère personnel : l’impact du RGPD

    04/04/18
    La réglementation relative à la protection des données personnelles va vivre une petite révolution le 25 mai 2018. À compter de cette date, le règlement général sur la protection des données, dit RGPD (UE 2016/679 du 27 avril 2016), entrera en vigueur dans tous les pays de l'Union européenne. Ombeline Soulier Dugénie et Emmanuelle Behr, Avocates Associées du Cabinet Redlink, reviennent sur les grandes lignes directrices de ce nouveau cadre normatif.
  • Tous les articles juridiques