Santé et sécurité au travail : quelle formation, quels bénéficiaires, quel objet ?

Santé et sécurité au travail

La formation à l’hygiène et à la sécurité a pour objet d’instruire l’agent des précautions à prendre pour assurer sa propre sécurité, celle de ses collègues de travail et, le cas échéant, celle des usagers du service.

La formation à l’hygiène et à la sécurité consiste à donner des informations, des enseignements et des instructions nécessaires aux agents à propos notamment des conditions de circulation sur les lieux de travail, des conditions d’exécution du travail, des dispositions à prendre en cas d’accident et de risques encourus. Vu l’extrême diversité des situations existantes dans la fonction publique, il n’existe cependant pas de contenu précis de la formation à l’hygiène et à la sécurité.
 

Les bénéficiaires de la formation hygiène et sécurité

Les différentes actions de formation sont à destination des agents lors de leur entrée en fonction ou lorsque, par suite d’un changement de fonctions, de technique, de matériel ou d’une transformation de locaux, les agents se trouvent exposés à des risques nouveaux. De même, elles doivent être envisagées en cas d’accident de service ou de maladie professionnelle grave ayant entraîné mort d’homme ou ayant révélé l’existence d’un danger grave, même si les conséquences ont pu en être évitées.

Elles sont préconisées en cas d’accident de service ou de travail ou de maladie professionnelle présentant un caractère répété à un même poste de travail ou à des postes de travail similaires. À la demande du médecin de prévention, une formation à l’hygiène et à la sécurité peut également être organisée au profit des agents qui reprennent leur activité après un arrêt de travail consécutif à un accident de service ou à une maladie professionnelle.

Le temps passé à cette formation est considéré comme temps de service. Chaque administration détermine qui doit l’assurer. Dans la plupart des cas, la meilleure solution paraît être que cette formation soit assurée par l’assistant ou le conseiller de prévention, voire s’il en existe un, par le secouriste. Le médecin de prévention doit bien évidemment être associé.
 

L’objet de la formation hygiène et sécurité

La formation relative aux conditions de circulation sur les lieux de travail consiste à montrer à l’agent les chemins d’accès aux lieux dans lesquels il sera appelé à travailler et aux locaux sociaux, à lui préciser les issues et dégagements de secours et, le cas échéant, à l’informer des règles de circulation des véhicules ou engins de toute nature sur les lieux du travail.

La formation relative aux conditions d’exécution du travail consiste quant à elle à enseigner à l’agent en ayant, si possible, recours à des démonstrations, les gestes et les comportements les plus sûrs pour l’exécution de ses fonctions, à lui expliquer l’utilité des mesures de sécurité prescrites, à lui montrer le fonctionnement des dispositifs de protection et de secours et à lui indiquer les motifs de leur emploi.

La formation relative aux dispositions à prendre en cas d’accident ou de sinistre consiste à préparer l’agent à la conduite à tenir en cas d’accident ou d’incendie afin qu’il puisse sauvegarder sa propre intégrité physique, celle de ses collègues de travail et, dans les services qui accueillent du public, celle des usagers. La formation relative aux responsabilités pouvant être encourues, doit permettre de sensibiliser les agents, à quelque niveau de la hiérarchie qu’ils se situent, sur les risques de mise en jeu de leur responsabilité personnelle civile, administrative ou pénale.

L’intervention du médecin de prévention en milieu professionnel est essentielle pour une pleine réussite de la formation à l’hygiène et sécurité. Il devra impérativement savoir inscrire son action dans une démarche globale d’organisation du travail et dans des actions spécifiques vis-à-vis des agents. Un diagnostic général hygiène et sécurité ainsi que le plan d’action qui y est lié pourront ainsi être élaborés pour la sécurité de tous.

 

Pour en savoir plus :

 

Livre blanc

Mettre en place une politique de santé et sécurité au travail

Téléchargez

Élus et directions doivent comprendre que la maîtrise des accidents de service et maladies professionnelles ne sera efficiente que si la collectivité abandonne les actions de prévention au coup par coup pour une réelle politique en santé et sécurité : volontaire, adaptée et cohérente.

Comment définir une politique en santé et sécurité pertinente ? Quelles en sont les conditions d’efficacité ? Par quoi se traduit-elle sur le terrain ?

Découvrez dès aujourd’hui les réponses en téléchargeant gratuitement la fiche « Mettre en place une politique de santé et sécurité au travail ».

Cet extrait du service documentaire Santé Sécurité au travail en collectivité territoriale vous est offert par les Éditions Weka.

 

Weka Formation vous propose une formation adaptée à vos besoins :

Weka Informer Conseiller Former

Mise en œuvre d’une démarche de prévention des RPS


Objectifs : 3 modules – 5 jours – 35 heures, à Paris
Cycle de formation éligible au DIF.

  • Appréhender la réglementation et ses obligations en matières de RPS.
  • Maîtriser les indicateurs permettant un diagnostic des souffrances perçues par les agents.
  • Mettre en œuvre des mesures de prévention adéquates.
  • Assurer l’adhésion des agents par une communication efficace.
  • Prévenir l’absentéisme et le turn-over des agents.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Depuis 15 ans, les Congrès/Salons Préventica constituent un rendez-vous majeur pour tous les acteurs de la prévention. Du 24 au 26 septembre 2013, Lyon sera la capitale européenne de la maîtrise des risques.

N’hésitez pas à vous inscrire sur www.preventica.com

Salon Préventica, Lyon, 24, 25, 26 septembre 2013

Posté le par

Recommander cet article

Réagissez à cet article sur le forum