Dépenses contraintes : les intercommunalités pour des « assises territoriales »

Finances locales

L’Assemblée des communautés de France (ADCF), qui regroupe intercommunalités et métropoles, souhaite l’organisation d’« assises territoriales » pour dégager des solutions concrètes aux difficultés de mobilité, de logement et d’énergie, au cœur de la « crise du pouvoir d’achat ».

Dans un premier temps, des réunions publiques organisées par les maires permettraient en janvier-février 2018 d’identifier les priorités et de faire remonter les revendications des citoyens. Des assises à l’échelle plus large des bassins de vie proposeraient ensuite des solutions sur les sujets au cœur de la « crise du pouvoir d’achat », indique l’ADCF.

« Il faut que l’invitation soit sur le triptyque mobilité, logement, énergie », a souligné le président de l’ADCF, Jean-Luc Rigaud (UDI), président de la communauté du Grand Annecy, jeudi 13 décembre 2018 au cours d’un point de presse. L’objectif est de parvenir à des « contrats de territoires » avec l’ensemble des acteurs concernés : élus, citoyens, corps intermédiaires…

Parallèlement, l’ADCF demande des assises sur la réforme de la fiscalité locale : compensation de la taxe d’habitation, refonte de la dotation globale de fonctionnement (DGF) et des valeurs locatives. L’association plaide par ailleurs pour « une nouvelle stratégie nationale d’aménagement du territoire » pour rendre les politiques publiques cohérentes.

« On a un peu oublié que la vie est sur les territoires, ça nous est rappelé par nos concitoyens », note le vice-président de l’association Charles-Éric Lemaignen (LR), en référence au mouvement des « gilets jaunes ». L’ADCF regroupe près de 1 000 intercommunalités (communautés de communes et d’agglomérations, métropoles, communautés urbaines).

Copyright © AFP : « Tous droits de reproduction et de représentation réservés ». © Agence France-Presse 2018

Posté le par

Recommander cet article

Réagissez à cet article sur le forum