Licenciement pour insuffisance professionnelle au regard des compétences attendues

Droits et obligations

Dans un arrêt du 8 décembre 2015, la Cour administrative d’appel de Lyon indique les motifs qui peuvent être retenus dans le cadre d’un licenciement pour insuffisance professionnelle.

De nombreuses négligences et erreurs dans l’exercice des missions, des absences qui ne sont pas justifiées, l’incapacité de gérer les priorités inhérentes aux fonctions ou encore des difficultés relationnelles constituent des motifs retenus par la jurisprudence pour fonder une procédure de licenciement pour insuffisance professionnelle au regard des compétences attendues. Si la matérialité des manquements observés n’est pas établie et que l’agent accusé n’apporte aucun élément de nature à remettre en cause les griefs portés à son encontre, la contestation des difficultés reprochées est sans objet. La circonstance, qu’à plusieurs reprises où la présence de l’agent est requise et qu’il ne peut être joint alors qu’il est doté d’un téléphone portable au titre de ses fonctions, peut être également retenue à son encontre.

 

Texte de référence : CAA de Lyon, 3e chambre – formation à 3, 8 décembre 2015, n° 14LY00314, Inédit au recueil Lebon

L'analyse des spécialistes

  • Vers une modification du financement de la rupture conventionnelle dans la fonction publique territoriale ? Fonction publique

    Vers une modification du financement de la rupture conventionnelle dans la fonction publique territoriale ?

    12/10/21
    Les collectivités territoriales doivent non seulement supporter à la fois le coût de l'indemnité spécifique de rupture conventionnelle, mais aussi celui de l'indemnisation chômage de l'agent. Or, malgré les difficultés de recourir à la rupture conventionnelle, à ce jour, le Gouvernement n'envisage pas de modifier les modalités de financement de la rupture conventionnelle.
  • Comment améliorer l’articulation des compétences entre l’État et les collectivités territoriales en cas d’état d’urgence Sécurité

    Comment améliorer l’articulation des compétences entre l’État et les collectivités territoriales en cas d’état d’urgence

    05/10/21
    Dans son rapport d'étude annuelle intitulé « les états d'urgence : la démocratie sous contraintes », le Conseil d'État émet deux propositions pour améliorer l'articulation des compétences entre l'État et les collectivités territoriales afin de mettre en œuvre les états d'urgence.
  • Quelle répression des atteintes commises contre les forces de sécurité intérieure ? Sécurité

    Quelle répression des atteintes commises contre les forces de sécurité intérieure ?

    29/09/21
    Le projet de loi relatif à la responsabilité pénale et à la sécurité intérieure envisage de renforcer la répression des atteintes commises contre les forces de sécurité intérieure.
  • Tous les articles juridiques