Menu actualité

Thématiques

L’emploi a continué d’augmenter dans la fonction publique en 2020, porté par la FPH

Publié le 4 avril 2022 à 9h00 - par

En raison de la crise sanitaire, l’emploi a nettement augmenté dans la fonction publique hospitalière en 2020.

L'emploi a continué d'augmenter dans la fonction publique en 2020, porté par la FPH

Au 31 décembre 2020, hors Mayotte, la fonction publique employait 5,7 millions de salariés, selon une récente étude de l’Insee. Par rapport à l’année précédente, elle comptait ainsi 33 900 salariés de plus (+ 0,6 %), soit une hausse plus forte qu’en 2019 (+ 0,3 %). L’emploi a augmenté dans la fonction publique d’État (FPE) et surtout dans la fonction publique hospitalière (FPH). En revanche, il s’est contracté dans la fonction publique territoriale (FPT). Le nombre de contrats aidés a de nouveau considérablement baissé (- 31,4 %), avec 35 500 salariés sous ce statut fin 2020, dont 80,3 % travaillaient dans la FPT. Hors contrats aidés, l’emploi a progressé plus fortement dans l’ensemble de la fonction publique (+ 0,9 %), au même rythme qu’en 2019.

Nette augmentation de l’emploi dans la FPH

Pour répondre à la crise sanitaire, la hausse des effectifs s’est accentuée dans la fonction publique hospitalière (FPH) en 2020 : + 21 400 salariés (soit + 1,8 %, après + 0,3 % en 2019). Sans surprise, l’accélération de l’emploi a été particulièrement forte dans les hôpitaux (+ 1,9 %, après + 0,2 %), mais aussi, dans une moindre mesure, dans les établissements médico-sociaux (+ 1,4 %, après + 1,2 %).

Cette hausse a notamment concerné les contractuels, dont le nombre a explosé de presque 10 % (+ 23 800, soit + 9,6 %). Les effectifs ont crû pour l’ensemble des catégories de personnel, en particulier le personnel soignant : aides-soignants (+ 8 700), infirmiers (+ 3 300) et personnel médical hospitalier (+ 2 000).

Hausse plus modérée dans la FPE

Regroupant quatre agents publics sur dix, la fonction publique d’État (FPE) est le principal employeur de la fonction publique. Amorcée en 2019 (+ 0,2 %), la hausse de l’emploi s’est confirmée en 2020 (+ 0,8 %). Celle-ci est entièrement due aux établissements publics (+ 4,4 %, soit + 23 600), observe l’Insee. Dans ces établissements, le nombre de contractuels a très nettement augmenté (+ 34 000), faisant plus que compenser la baisse des contrats aidés (- 10 800). C’est dans les établissements sous tutelle des ministères chargés de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur que l’emploi a progressé le plus fortement (+ 4,7 %, soit + 17 900), en raison d’une nouvelle hausse du nombre d’accompagnants d’élèves en situation de handicap (AESH). Les effectifs de Pôle emploi ont, eux aussi, fortement augmenté : + 6,0 %, soit + 3 200.

Dans les ministères, l’emploi s’est contracté, à un rythme similaire à celui de 2019 (- 0,2 %, après – 0,3 %). Il a continué de baisser dans les ministères économiques et financiers (- 2,4 %, soit – 3 300) et aux ministères de la Transition écologique et de la Cohésion des territoires (- 3,2 %, soit – 1 600). À l’inverse, il a continué d’augmenter au ministère de la Justice (+ 2,0 %, soit + 1 800).

FPT : hausse dans les régions, baisse dans les communes et les départements

En 2020, l’emploi a diminué dans la fonction publique territoriale (FPT) : – 0,4 %, après + 0,5 % en 2019. Hors contrats aidés, l’emploi s’est rétracté de 0,2 %, après trois années de hausse. Le nombre de fonctionnaires a nettement diminué (- 0,9 %, après un effectif stable en 2019), en raison notamment d’annulations et de reports de concours ayant vocation à titulariser les agents en interne. La hausse du nombre de contractuels s’est un peu atténuée (+ 3,0 %, après + 4,2 %). Y compris contrats aidés, la baisse a concerné principalement le secteur communal, organismes intercommunaux inclus (- 0,6 %) et en particulier les organismes communaux (- 0,9 %). L’emploi a augmenté nettement dans les conseils régionaux (+ 2 %) tandis qu’il a baissé dans les organismes départementaux (- 0,3 %).

Un agent public sur cinq est contractuel

En 2020, les deux tiers des agents publics étaient fonctionnaires. Ils étaient ainsi 22 200 de moins que l’année précédente. La baisse est notable dans la FPT (- 13 400 fonctionnaires). À l’inverse, le nombre de contractuels continue d’augmenter dans les trois versants : ils étaient 70 800 de plus en 2020 qu’en 2019 (soit + 6,3 %) et représentaient un agent public sur cinq ! Une partie d’entre eux avaient le statut de contrat aidé en 2019 (14 600).

Sur l’ensemble de la fonction publique, les agents de catégorie C sont les plus représentés (45,2 %), en particulier dans la FPT, où les trois quarts des agents relèvent de cette catégorie. En revanche, dans la FPE, plus de la moitié des agents sont de catégorie A. Les agents de cette catégorie sont, chaque année, un peu plus nombreux dans la fonction publique (leur part était en hausse de 0,2 point en 2020).

La part de femmes continue d’augmenter

En 2020, près des deux tiers (63 %) des agents de la fonction publique étaient des femmes, soit 0,3 point de plus que l’année précédente. Cette part dépasse même les trois quarts (78,1 %) dans la FPH (+ 0,1 point) ! Certains emplois sont plus souvent occupés par des femmes. C’est le cas, par exemple, pour plus des deux tiers (68,5 %) des enseignants dans la FPE, plus de neuf assistants maternels sur dix (91,7 %) dans la FPT et la quasi-totalité (97 %) des sages-femmes dans la FPH. À l’inverse, plus de huit militaires sur dix (82,5 %) sont des hommes.

L’âge moyen dans la fonction publique était de 43 ans et 7 mois en 2020. Par statut, les militaires étaient les plus jeunes (34 ans en moyenne), suivis des contractuels (38 ans), tandis que les fonctionnaires étaient les plus âgés (46 ans).

Le temps partiel, non complet ou incomplet, concernait plus d’un salarié sur cinq (21,7 %) en 2020, en léger recul par rapport à 2019 (- 0,4 point). Il est particulièrement répandu dans la FPT, avec plus d’un quart des agents concernés. Les femmes représentaient 81,4 % des agents à temps partiel. Les contrats aidés (77,3 %) et les contractuels (41,5 %) sont souvent à temps partiel. La quotité la plus fréquente est le temps partiel à 80 %, qui concerne un agent à temps partiel sur trois.